28 octobre 2014

Alter ego

Mon cher Jacques "qui grogne",   C'est vrai ! lorsque j'ai vu ta tête ce matin au sortir du lit, tu ne donnais pas l'impression de déborder d'enthousiasme. Certes comme chacun matin tu t'étais levé d'un seul coup sans te poser de question, mais avoue que tu maudissais cette habitude de se lever à l'heure où les autres dorment. Tu te disais :" Pourtant je me suis couché tard. Je n'ai pas fait de sieste et ma journée a été plutôt fatigante à étaler des plâtres sur des murs. C'est trop peu de temps. Et maintenant que vais-je... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 octobre 2014

Hiver, vous n'êtes qu'un fripon!

Vous pointez le nez sans même nous avoir laissé le temps de profiter de l'automne. On regarde la cheminée et on se prend à rêver d'une bonne flambée quand il faisait si chaud en début de semaine qu'on aurait pu croire à un été sans fin. Pourtant on est allé s'aguerrir en passant cette semaine entre Berry et Sologne. On a goûté les joies du feu allumé le soir qui réchauffe les coeurs et qui délie les langues avec parfois l'aide d'une vieille liqueur de poire. Pourtant je vous aime, Messire Hiver, comme vos amies les autres... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 11:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 octobre 2014

Le temps

Le temps qui passe, le temps qui court, le temps qui laisse sur son chemin des traces de bonheur et des blessures. L'homme avait repris ses levers matinaux et son rythme de travail mais la douleur d'un corps fatigué venait aussi la nuit soustraire du temps au repos et lui donnait le temps de la lecture, de la recherche et de la réflexion. Deux mondes se croisaient dans sa tête : celui d'une réalité bienfaisante où chacun portait son fardeau et avançait avec sagesse dans un chemin tracé de toute éternité. Dans ce monde on naissait, on... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 06:58 - Commentaires [7] - Permalien [#]
12 octobre 2014

Prière de la nuit

Mon Dieu, Qui, dans quelques heures allez me redonner la lumière, pouvez-vous me dire pourquoi tout à coup mon sommeil s'en est allé ?  J'ai terminé hier une semaine de vacances. Tout avait commencé par une joyeuse manifestation. Et pourtant le sujet était bien morose : il s'agissait tout juste d'empêcher son pays de sombrer dans la folie, dans cet état ou la société fait mine de ne plus savoir où sont Bien et Mal pour assouvir ses penchants les plus desesperés. S'il ne faisait pas beau et si faible était l'espoir de changer... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 03:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 octobre 2014

Madame la présidente,

Madame la présidente, Puisque vous tenez par dessus tout à votre titre, je ne vous ferai pas l'injure de vous en priver. Je m'étonne cependant à la fois de votre manque d'indulgence, de reconnaissance et surtout de calcul politique. Manque d'indulgence car si vous connaissiez votre interlocuteur vous sauriez qu'il est souvent très mal a l'aise avec les notions de masculin et de féminin Et le voir faire ainsi des efforts mérite quelques encouragements. Manque de reconnaissance car c'est à cet homme que vous devez d'avoir conservé... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 11:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 octobre 2014

"Encore vivants ! "

"Encore vivants !" se dit le petit homme en rose en rangeant dans le coffre de la voiture drapeaux et affiches. Ils s'étaient consultés, lui et sa femme, pour savoir s'ils allaient monter une fois de plus à Paris. Comme pour beaucoup de français, la vie leur devenait de plus en plus difficile. Depuis quelque temps, il sacrifiait deux jours de travail par semaine pour participer à la vie de son village, ce qui n'arrangeait pas ses finances mais donnait un vrai sens au mot "politique". Ils avaient décidé d'associer cette journée avec... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 19:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]