...marron, une petite carte du bout du monde. Quelques mots :"Merci grand'ma et grand père" écrits  en lettres majuscules d'une écriture sage et appliquée. A l'intérieur, quelques bouts de papier rouge collés sur une feuille blanche forment un coeur et le tout est assemblé par un de ces jolis morceaux de papier collant.

Un petit morceau de bristol. Il ne fait pas encore jour dans la maison quand l'homme tourne et retourne la belle carte entre ses mains. Comme un animal devant une objet mystérieux. En ce temps merveilleux où l'image voyage  aussi vite que la lumière, je pourrais te voir, mon petit coeur, si tu n'étais pas endormie. Mais cette carte venue des pays du pétrole et des caravanes a mis du temps à traverser le monde. Elle est passée dans des mains, sous des regards. Elle a connu des jours et des nuits et elle s'est remplie chaque minute d'un trésor d'amour et d'émotions.

Depuis son départ tu attendais qu'elle arrive et tu savais peut-être l'effet qu'elle produirait. Une fois de plus, tu feras cette douce expérience que je te souhaite de faire tout au long de ta vie : tu feras traverser le monde à un petit moment de bonheur.

Tu dors encore et dans chacune des autres chambres dorment ceux que tu aimes le plus, l'autre petite princesse et le preux chevalier, et bien sûr tes parents. Quelques poupées aussi sur lesquelles tu veilles comme une petite mère. Ton sommeil est celui des enfants : sans nuages, ou si petits, tant le sommeil est doux pour les coeurs purs.

Il n'est pas loin le temps où , cette fois, dans ma maison qui dort aussi, vivaient aussi d'autres princesses et d'autres chevaliers. Car il est fait ainsi le temps qui porte chaque jour la dose de bonheur dont on a besoin. On a besoin de ces bonheurs d'hier et d'aujourd'hui pour passer d'un jour à l'autre, d'un matin au suivant, et un jour peut-être d'une vie à une autre....mais c'est une autre histoire.

Ce matin endormi, l'homme contemple la feuille de papier marron qui renferme donc tant de trèsors. Le temps est incertain.  En ce moment, tout ne se passe pas exactement comme il l'aurait souhaité. Certains délais sont trop longs qui importent pourtant sa vie courante. Pour tant d'autres choses il se sent maladroit, inconstant et... si lourd. Heureusement qu'il sait ce qu'il possède bien mieux que ce dont il a besoin.

Toi, petit coeur lointain, tu n'es que légèreté et c'est là le privilège de l'enfance. Les jours et les ans passeront, les siècles peut-être mais toute l'histoire du monde ne pourra jamais défaire ce grand moment de bonheur que ce petit papier a su créer dans le coeur d'un homme.

Ce petit moment de bonheur, je voulais, mon petit coeur lointain, le partager ce matin avec le plus de monde possible tant elle est grande la grâce d'un bonheur offert par un petit enfant. Il y a peut-être quelque part dans le monde quelqu'un qui le lira et qui sentira au fond de son coeur se réveiller ce petit moment d'amour qui nous est chaque jour nécessaire.

Mon Dieu, qui nous donnez chaque jour ce pain dont on a tant besoin, donnez-nous aussi ce petit morceau de bonheur...ou plutôt faites que nous soyons capable de le voir.

Bonne journée.

 

 Psssiitt : Si vous voulez, vous pouvez maintenant vous abonner à mon blog.....merci