...dans une chambre d'hôpital une petite maman sera opérée. On ira chercher en elle les racines d'un mal profond et essayer de les extraire. Ce mal s'est inséré dans son corps on ne sait pas comment. Profitant d'une fatigue, d'un moment d'inattention peut-être. Il faut dire que c'est lourd, les journées de ces mamans.

Dieu merci ! aujourd'hui on sait que la médecine a beaucoup progressé dans ce domaine, que c'est la guérison qui est la règle. Il n'en reste pas moins qu'on est inquiets, sachant les attentes, les angoisses, les fatigues et les difficultés du quotidien.
Car cette petite maman a huit enfants, une bien grande famille, qui attend aussi. Ils savent ce qu'ils savent. Ils comprennent ce qu'ils comprennent mais dans le cœur d'un enfant on ressent toujours le "cequinevapas" chez ces parents.
Alors on ne sait pas quoi dire. On ne veut pas entrer avec maladresse dans ce jeu fragile. On reste un peu à l'écart. On inscrit juste dans son cœur le visage de celle qu'on a connu bébé, puis jeune fille, puis jeune mariée, et maman..."multiple". On la serre en esprit très fort contre son cœur. On espère  et on attend avec toute cette petite famille. 
Et Dieu, qui êtes père et qui savez ce qui est bon pour nous, on vous demande du fond du cœur et avec insistance de faire que tout ca se passe bien, que toute cette petite famille, passe avec succès cette épreuve.
On est-ce qu'on est...mais on est une grande famille, alors que toutes ces petites prières qui montent vers vous dans le même sens, surtout celles des tout-petits (on sait bien qu'un Père ne peut pas résister aux appels des tout-petits) attirent votre attention.
Voilà ce que je voulais dire, ce lundi matin d'automne qui commence à ressembler à l'hiver. Il paraît que ce soir, la lune sera brillante, éclatante même, comme on ne l'a encore jamais vue. Alors vous tous qui ce soir, regarderez cette lune, comme moi demandez cette guérison, et si, vous ne croyez pas en mon Dieu, mêlez à tout ce que vous aurez dans votre tête comme pensées et espérances, l'image de cette petite maman.
Et vous tous qui me lisez et qui participez à cette inquiétude, je vous embrasse, comme on embrasse ses amis ou les membres de sa famille...et je vous remercie.
bonne journée et bonne semaine !