image

Hier, ta maman et ton papa nous avaient avertis que tu rejoindrais ta dernière demeure sur terre à 15 h30 exactement. Ils nous avaient demandé de nous associer à leur prière. Pour matérialiser cette communion de prière, une bougie brûlait. Cette bougie je leur ai envoyé en photo mais je veux prendre un peu de temps pour te détailler tout ce monde qui y figure.

Un petit coin de cheminée, jaunie par les feux de bois d'un hiver un peu rude. Tout en haut un petit angelot est comme suspendu dans les airs. Il est peut être aujourd'hui un de tes nouveaux amis. Deux images de la Sainte Vierge. l'une en couleur et l'autre en noir et blanc. Pourquoi deux ? Parce que Notre "petite maman du ciel" est si belle qu'on aime à la voir de plusieurs façons. Sur le côté une petite figure de Sainte Jehanne d'Arc. Un petit soldat qui fut comme toi un petit chevalier. Derrière la bougie, Saint Joseph artisan (on ne le voit pas très bien. Il aime à rester dans l'ombre). Sur le côté Sainte Claudine, une femme qui aima tant les enfants qu'elle leur consacre sa vie. Elle aimait à dire cette phrase : "Que le Bon Dieu est bon !". Enfin dominant la scène, le Christ sur sa belle croix de cuivre accompagné d'un rameau d'olivier.

Ils sont là, rassemblés, la Sainte Famille et quelques amis. Bien sûr, aujourd'hui tu connais bien mieux que nous la nature et la profondeur des liens qui les unissent entre eux et avec le reste de l'humanité.

Ce furent tes amis et tes protecteurs, le modèle de ta famille et de toutes les familles du monde. Le mystère de l'incarnation, la petite route de l'humilité qui mène droit au Ciel et la souffrance offerte pour le bien des hommes.

Toi, petit chevalier, tu as resumé par ton court passage parmi nous tout cela, la beauté, l'humilité, la souffrance offerte. Tu es arrivé dans les derniers mois qui précèdent la naissance du Sauveur du monde. Tu es reparti au moment de Sa présentation au temple.

Nous aussi nous avons eu deux princesses et deux chevaliers qui sont devenus des femmes et des hommes. À leur tour ils ont engendré deux autres princesses et deux autres chevaliers. Dans ma prière de ce matin, je te demande de veiller sur eux, sur nous aussi, comme tu pourras désormais le faire pour ta famille et pour toutes les autres familles.

..et puisque Sainte Jehanne est auprès de toi demande-lui de bien veiller sur notre pays qui ne va pas très bien.

Je me demande pourquoi on continue de leur demander toutes ces choses. Ils savent bien qu'on en a grand besoin. Peut-être tout simplement parce que ce Christ, aujourd'hui sur cette croix de cuivre, nous a demandé de le faire. C'est tout. Pas plus compliqué que ça.

Je te quitte, petit chevalier, c'est le dernier message que je t'adresse sur ce blog. c'est là première fois que j'y dépose une image. Mais ta petite famille courageuse mérite bien cette exception. S'il arrive qu'ils me lisent qu'ils sachent que nous les embrassons et que nos petites prières accompagnent les leurs et celles de leurs amis.

Bon Ciel, petit chevalier !