21 mai 2017

Mon cher Icare,

Tu voudras bien pardonner le temps long qui s'est écoulé depuis l'envoi de ta dernière lettre. Tu me demandes avec toute ta délicatesse de chien bien élevé si tu peux séjourner chez moi au week-end de Pentecôte. Tu te doutes bien que je me réjouissais de cette éventualité. J'avais juste besoin de vérifier que c'était possible et qu'un service déjà promis n'empêche d'honorer ta demande. Et bien c'est oui! Et, tu t'en doutes, avec un grand plaisir. Tu sais que tu es toujours le bienvenu dans notre petite maison. J'aime, en relisant ta... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]