14 juin 2017

Léger comme un matin d'été

À toi qui me lit du fond d'un fauteuil ou d'un lit d'hôpital, ou bien encore assis près de ton ami malade, ou simplement dans ce grand doute de demain, de la vie qui menace de s'enfuir ou de te faire souffrir, je veux encore te parler de mon petit jardin. C'était, il y a encore peu de temps, une terre stérile, appauvrie par le temps, par des cultures peut-être un peu barbares, par ces produits de l'homme qui retirent la vie à la terre en croyant la donner.Le limon laissé là au cours des millénaires par les rivières, les marais et les... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:34 - Commentaires [5] - Permalien [#]