J'avoue : je suis un peu perdu entre deux mondes. Je viens de lire, sur ma tablette, les journaux qui me donnent des échos d'un monde bruyant, agité et souvent douloureux. J'ai du mal à le suivre et je me demande bien souvent à quoi sert toute cette excutation.

Mon univers est petit ....mais complexe. D'un côté ma maison, mon village, mon jardin, ma famille, mes amis. Un univers bordé et doux mais que l'amour distend à l'infini par le jeu compliqué "des amis de mes amis", de la prière et du rêve.
Et il y a aussi les endroits de ceux que j'aime. Ils sont partout dans le monde et parfois même dans un autre endroit que je ne connais pas encore...mais où j'espère aboutir un jour.
Et même sur cette terre ils sont parfois si loin que je ne sais plus vraiment s'ils s'agit encore de la même planète.
Dans quelques heures seulement mon fils aîné partira d'un de ces endroits les plus loin de notre pays sur le globe, pour aller plus loin encore plus au sud dans un autre pays plus inconnu encore, de là il rejoindra le sud du sud, le sud le plus profond sur un grand bateau mais si petit face à la mer. Il affrontera des mers glaciales, des terres encore plus froides, des endroits si inconnus que seules les images de la lune en donnent une petite idée.
Il partira avec quelques hommes et femmes qui seront ses compagnons et deviendront ses amis. En quelques mois de mers ils partageront avec lui plus d'intimité que ses plus anciens compagnons. Il connaîtra des paysages de glaces et de vents que seuls quelques milliers de personnes peut être ont arpenté dans ce monde où chacun croit connaitre tout.
Il sera loin de nous sur la carte et pourtant chaque jour il sera là,comme chacun de ceux qu'on aime, présent dans nos cœurs et nos pensées. Et c'est là que cette étrange alchimie se met en marche qui rassemble ceux qui s'aiment bien au delà du temps et des frontières.
Il passera Noël ailleurs mais sera aussi au milieu de nous dans cet autre pays un peu moins étranger qui nous rassemblera alors.
Le temps qui passe prend un malin plaisir à nous écarter de ceux que l'on aime. Il nous donne aussi d'en rencontrer d'autres à aimer.
Il faut vraiment Quelqu'un de bien puissant pour nous aider à maintenir un peu d'ordre dans notre coeur et dans notre âme pour tout ce monde.
Alors, mon Dieu, qui êtes le seul à comprendre tout cela, protégez-le et donnez-lui, s'il Vous plaît, une bonne mer et de bons compagnons et qu'il nous reviennes plus riche de toutes ces aventures.
Je le demande aussi à vous, Bonne Mère des marins qui veillez sur lui lorsqu'il est à Marseille, son port d'attache.
Et toi, ami qui me lit, tu peux aussi lui faire une place dans tes pensées et tes prières, puisqu'il est aussi l'ami de ton ami.
Bonne journée.