Ce temps qui se maintient au beau, sans une once de pluie, nous fait repousser jusqu'à l'idée d'un possible hiver. La nature est magnifique avec ses couleurs automnales sous ses soleils un peu plus rasants qui les révèlent sous des jeux d'ombres délicats. 

On tarde à mettre à la maison ses habits d'hiver. La piscine tourne encore. Le jardin potager continue de donner quelques légumes d'été. C'était pour moi sa première année : année d'essai et d'initiation où il a produit bien au delà de nos espérances. Pourtant la terre semblait comme épuisée, vidée par des années d'exploitation intensive, parsemée de petits morceaux de plastiques noirs.
Un an de soins intensifs, d'attentes et d'espérances, semble lui avoir redonné ce petit supplément d'âme qui rend les êtres et les choses plus généreux. Tout n'a pas été une réussite et il faudra dans les années qui viennent travailler mieux et plus à temps. Il semble cependant que la nature ait eu envie de récompenser plus des efforts que du talent.
Quelques essais de légumes d'hiver et de printemps, des essais d'amendements de sol, un retour encore plus important a la recherche de l'aide à la nature et l'année prochaine se prépare.
La maison aussi se prépare à des changements d'importance et cette maison que nous avions conduit à deux vivra maintenant un peu plus au rythme des générations montantes. Un projet se dessine d'un bâtiment en ruine à relever qui deviendra une seconde maison destinée davantage aux vacances, aux jeux, aux enfants et petits-enfants, aux amis et au bien-recevoir.
Un rêve déjà ancien qui prend tournure et se donne des allures de possible.
On rêve, on imagine. Pour l'instant la trame se monte. Bientôt peut-être les premiers plans, les demandes de permis, les recherches de prêts. On se retrouve plus loin en arrière quand la famille se construisait son premier nid.
Ainsi le temps passe vite. Les écrits se raréfient un peu d'autant plus que quelques billets s'écrivent aussi en secret. Billet d'une autre expérience qui se fait en secret et que le lecteur pourra lire seulement dans quelques mois. Expérience etrange, découverte amusante de mécanismes et de ressorts cachés en soi dont on teste le fonctionnement. Mais promis, ami lecteur, le moment venu tu partageras cette expérience.
Hier après-midi nous sommes retournés dans cette savonnerie artisanale qui sent bon le travail, les odeurs des plantes de Provence. Puis nous sommes allés retrouver une sympathique petite famille de neveux et nièces. Deux petites blondinettes qui nous ont fait partager leur petit monde et un bébé tout neuf dans la douce béatitude du simple bonheur d'être là. Ils devront partir bientôt, remonter vers ce Paris qui fait un peu peur avec son rythme infernal. Une maison qu'on a vu renaître, grandir et se transformer et qui fut une belle expérience.
Ainsi va la vie, en ce matin si calme, d'un humble pèlerin qui avance à petits pas sur un chemin de vie souvent bien agréable.
Je te souhaite, mon ami, un bon et beau dimanche.