image

...a commencé pour moi dans un joyeux tintamarre et de nombreuses explosions de feux d'artifices et de pétards dans toute la ville. Il faut l'avoir vu pour croire que toute une ville en apparence sage et réservée peut devenir en quelques heures le site d'innombrables explosions. 

Sur la plage deux énormes feux de joie brûlaient pour la plus grande joie des habitants bravant le mauvais temps pour participer à ces fêtes.
Après un joyeux réveillon familial je gardais les deux plus jeunes d'entre nous : deux petits hommes. Le plus jeune s'endormit sans problème malgré le bruit. Le second surveilla longtemps par sa fenêtre ces embrasements soudains et magiques. Je crois qu'il avait un peu peur...comme son petit lapin "Biscuit" terrorisé par ces bruits qui sont pour sa race évocateurs de gros ennuis.
Le reste de la famille était parti à pied ou en vélo pour aller participer aux rassemblements sur la plage. Ils revinrent comblés avec mille choses à raconter mais à ce moment là c'est de moi que le sommeil s'empara. Je m'endormai sans avoir pu recueillir toutes leurs impressions.
Il y a beaucoup de choses que l'on sait à l'avance d'un pays étranger, pourtant les découvrir sur place est toujours plein de saveurs et d'inattendu. Alors que dire d'une pratique qu'on ignore ? Un vrai cadeau de début d'année.
Bien que proche de nous ce pays n'est pas sans surprise. Curieux mélange : on y interdit les autos en ville mais on autorise les drogues dans les cafés. Amsterdam, très belle ville au demeurant avec ses maisons qui penchent curieusement en fut pour nous un bel exemple. Le temps n'était pas au mieux et samedi voulait dire "beaucoup de visiteurs" mais cette odeur de fumées de drogues dans les rues de la vieille ville et certains visages portant les tristes traces de leur consommation ainsi que le fameux quartier rouge m'ont désagréablement impressionné.
Heureusement la ville est belle et nombre d'autres choses la rendent attirante. L'absence de voitures qui est la règle dans ce pays et la multitude vélos qui y circulent permettent de voir beaucoup mieux les monuments, de circuler sans peur, de prendre son temps.
Il y a encore beaucoup de choses à dire sur ce pays qu'on va maintenant quitter trop vite mais qu'on risque de retrouver assez souvent dans les années qui viennent. L'amour des livres et des arts, la belle décoration des intérieurs des maisons, les musées si nombreux qu'on découvrira peu à peu, le goût de la fête ....que sais-je encore ?
Je m'essaie parfois à quelques mots en Néerlandais et ma plus grande récompense est quand les Néerlandais me répondent dans leur langue plutôt qu'en anglais ...quelque chose qu'en général je ne comprends pas..;-)
Je suis renforcé dans l'idée de poursuivre cet apprentissage. Nous reviendrons en Avril mesurer les progrès.
Demain verra notre départ...pas très envie de quitter cette petite tribu. :-((
Mais je ne voudrais pas terminer ce petit billet, cher ami lecteur, sans te souhaiter pour l'année 2018 tout ce que tu peux souhaiter pour toi et pour ceux que tu aimes.
Tu sais comme moi que le rythme de nos vies est aussi lié au partage de nos joies et parfois de nos peines.
Je veux partager les tiens, je te remercie de partager en pensées ou en prières les miens.
Et puisque c'est une heureuse coutume du changement d'année, je t'embrasse avec toute mon amitié.