31 mars 2018

J'ai bien pensé à vous Madame...

Ce Jeudi-Saint pendant l'office, dans cette abbaye et que vous aviez vu se construire pas très loin de chez vous. Je me demandais comment vous étaient comptées ces longues années d'exil que cette maladie vous imposât durement. Cette maladie qui vous écarte doucement des vôtres, d'abord joyeusement puis d'une façon de plus en plus brutale, sans que même ceux qui vous aiment le plus ne puissent vraiment comprendre. Je me suis souvenu du début, quand vos absences pouvaient faire sourire et même être vraiment drôles. Puis on vous vit... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 09:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 mars 2018

À mes amis,

Je savais la semaine dernière que notre week-end serait joyeux. Nous irions dans un beau pays de montagne assister au mariage de deux jeunes amis. Nous savions que ce serait un doux moment. Ce que j'ignorais c'est que dans le même temps un homme s'apprêtait à apporter la mort, la haine et la violence dans un de ces endroits paisibles qui font notre pays. Un endroit symbolique parce qu'il représente exactement ce que nous sommes : un peuple en paix. Alors je n'ai pas su ce matin ce que j'avais le plus besoin d'écrire : le bonheur de... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 16:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mars 2018

Espoir...

Il est de bon ton de décrier l'histoire présente de notre nation. Tout semble parfois aller à la vau-l'eau. Les gens qui nous gouvernent, pas plus que nous-mêmes ne semblent capables de définir une morale partagée, une loi commune.Alors dans ce chaos s'installent.... les barbares. On en a eu l'illustration ces dernières années, à chaque fois que des hommes débarquent dans nos villes pour tuer avec haine et sans raison, au nom d'une "guerre sainte" qui contamine le monde entier. La seule force ne suffit pas à faire taire de tels... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 16:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 mars 2018

Mariage au pied du Mont-Blanc,

Personne (en tous cas, pas nous) n'avait très bien compris le "pourquoi" de l'endroit de ce mariage qui s'annonçait. Pourtant nos filles, qui connaissaient le lieu, nous avaient dit :"Vous verrez. L'endroit est magnifique. Vous serez étonnés." Forts de cet avertissement nous sommes partis tôt. C'est vrai que, dès qu'on approche des Alpes on se sent comme aspirés par la beauté de ces sommets, encore très enneigés, qui nous dominent de toute leur élégance. Les routes suivent d'abord les vallées et puis s'enfoncent profondément par de... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 12:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mars 2018

Délicatesse

Le soleil est bien installé chez moi et dans mon petit jardin, pourtant trop ombragé, de nombreuses fleurs font éclater leurs couleurs : essentiellement des crocus, des narcisses, des jonquilles et des tulipes.  Le bâtiment en ruine que fait face à ma maison devrait dans quelque temps reprendre une existence. Marque du temps : ce sont trois générations de notre famille qui s'uniront dans ce même projet de bâtiment commun qui deviendra, si Dieu le permet, une halte de vacances.Mais je veux te parler aujourd'hui ami lecteur de... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 16:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mars 2018

Fier d'être un homme !

Depuis quelque temps le monde nous renvoie de l'homme une image bien dégradante. Le processus et bien connu : on part de quelques exactions intolérables pour se livrer à une généralisation abusive et dégradante. L'homme, réduit à l'état de "mâle" pervers et agressif est pointé du doigt et présenté comme un prédateur qu'il faudrait sans cesse contraindre et sanctionner. Le moindre geste galant est vu comme une stratégie perfide, la moindre politesse est manoeuvre. Alors Ma Mie, mes filles et petites-filles, mes soeurs, mes nièces,... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:46 - Commentaires [3] - Permalien [#]
03 mars 2018

3131

3131 mots.....C'est un drôle de nombre. C'est celui qu'affiche depuis quelques jours mon compteur de mots ...néerlandais. C'est vrai qu'ils me paraissaient d'abord bien étranges ces mots aux allures si lointaines de ceux de mon propre langage.Pendant six mois, j'ai tenté chaque jour d'en apprivoiser quelques-uns. D'abord ils. Se présentèrent en ordre : les mots de salut, ou de remerciements, les mots les plus urgents pour parler à d'autres êtres ( en tous cas pour leur montrer nos bonnes intentions). Les mots mal prononcés qui font... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]