C1C63953-CCD7-42D1-A844-77C3DBB4ADD8

 

Ceux de la Haye le soir sont magnifiques en ce moment. Ils sont de flammes. Ceux du jour passent du bleu au gris parfois plusieurs fois par jour. 

On y trouve des couleurs étonnantes. Ce sont d’ailleurs elles qui me fascinent en ce moment et je comprends de mieux en mieux pourquoi au travers des époques tant de peintres se sont installés ici pour créer leurs œuvres. 

La beauté est très présente ici, dans les intérieurs éclairés et découverts comme des vitrines, dans les jardins et dans les musées bien sur. 

Une escapade loin de ma Provence que j’aime, auprès de mes petits-enfants. J’aime ce pays des vélos, des canaux et des dunes. Ce plat pays où les habitants sont si grands.

J’aime à reconnaître quelques mots de cette langue et à en prononcer d’autres maladroitement pour le plus grands bonheur des habitants car peu d’étranger font l’effort de l’apprendre. 

J’aime ce pays des fleurs et des fromages aussi. Ce matin j’ai fait une large provision des premières pour donner des couleurs à mon jardin de printemps. Je reviendrai le sac charges des seconds.

J’aime ces maisons de briques élégantes très ouvertes à la lumière, ces rues bien tenues et silencieuses, ces villes où la voiture est juste tolérée quand elle n’est pas complètement bannie. 

L’automne est bien avancé et les gazons ont ces belles tonalités de verts qui répondent aux milles rouges, bruns et ocres des arbres.

Je découvre avec bonheur, des petites cours cachées, des bords de canaux encore sauvages, des églises aux carillons mélodieux, des bouquinistes, des antiquaires et ces boutiques de villes : encadreurs, tapissiers, restaurateurs de tableaux, doreurs...que sais-je encore? 

Je suis en vacances dans une maison d’enfants sages qui partent à l’école en ribambelles de vélos et reviennent le soir après de longs passages au parc. 

J’essaie de mieux connaître l’histoire ces villes qui conquirent de grands morceaux du monde et dont la dynastie s’enorgueillit de venir de Provence.

J’aime cette eau partout présente. J’aime ces moulins sans âges qui rythment les paysages.

Demain j’irai au cœur de la ville chercher dans les musées d’autres merveilles.

J’aurai sûrement des choses à raconter.....