4C1178D4-10C6-4529-B2BD-A763F3343A52

Vous qui me faites la charité de lire ce billet. 

Bonne année à vous tous, qui que vous soyez ...

Inconnus ou connus

Lointains ou proches

Éphémères ou fidèles

Vous êtes devenus, ou vous deviendrez peut-être, les témoins volontaires de mes états d’âmes, de mes sautes d’humeurs, de mes enthousiasmes, de mes admirations et, parfois, de mes déceptions.

Vous êtes très importants pour moi. Vous n’êtes pas assez nombreux pour que je puisse m’enorgueillir d’un quelconque succès.... mais suffisamment pour que je sente au fil des jours votre bienveillante présence.

Certains parmi vous recevront dans les jours qui viennent des vœux un peu plus personnels simplement parce que le Bon Dieu les a mis sur ma route d’une autre façon que par ce blog...mais vous êtes tous aussi précieux.

Écrire un blog est un exercice un peu égocentriste, j’en ai bien conscience et je vous en demande pardon mais j’aime trop ce moment, le plus souvent à l’aube, où j’ai envie de partager avec vous.

Non pas que je n’ai pas, Au-Dessus de moi ou autour de moi,  des êtres dont je sais et je sens la bienveillance. Ils sont nombreux, certains sont morts, heureusement beaucoup d’autres sont encore vivants. Certains interviennent dans un équilibre compliqué de forces  dans des chaînes d’amour étranges, obscures dans leur compréhension, lumineuses dans leurs effets.

Mais si vous saviez comme c’est bon pour moi ce moment où je sens votre regard par dessus mon épaule.

Alors en ce début d’année 2019 je veux vous dire que je vous aime, c’est à dire que je souhaite que tout le meilleur possible vous advienne...et même au-delà.

Certains parmi vous souffrent dans leur corps, d’autres souffrent dans leurs âmes. Il m’arrive de le savoir mais trop souvent je l’ignore. Alors je veux avoir pour chacun d’eux le souhait d’un mieux, d’un meilleur, d’un ailleurs, d’un autrement qui comble leurs désirs les plus ardents. J’espère qu’ils se reconnaîtront.

Je ne sais pas combien durera cette façon d’écrire, ni cette envie. J’espère assez longtemps pour me donner autant de satisfaction et pas trop de crainte de devenir ennuyeux (ce que je suis peut-être déjà devenu pour ceux qui ne me lisent plus..)

;-)

Il y a maintenant plusieurs centaines de textes qui se sont déposés chaque jour à cet endroit où un jour je me suis dit : « Pourquoi pas moi ? »

Je vous les offre.

Je renouvelle mes vœux.

Je vous embrasse.

Je t’embrasse surtout TOI, chère lectrice fidèle, cher lecteur bienveillant.

Merci pour tout.