DE1FE610-F708-4BDC-AA8F-DCB54E0B1C6C

Pas une de ces grosses pluies d’orage qui font peur et font gonfler les Sorgues. Non ! Plutôt une pluie douce et paisible qui imprègne les sols sans les noyer. Une pluie qui veut dire aussi qu’il va faire plus doux et on nous promet même un week-end de beau temps.
Mais la pluie n’incite pas à travailler dehors ni même à bricoler. Ça tombe très bien car je dois continuer mes activités de paperasse et j’ai aussi deux réunions importantes.
La privation d’activités municipales a cela de bon que je peux rattraper le retard accumulé dans les affaires que je reporte toujours au lendemain.
Hier soir, c’était les vœux du maire auxquels j’assistais dans mon nouvel état «d’exclus» : finalement une belle expérience...même si je ne l’avais pas prévue et l’occasion de sentir autour de moi une bienveillance diffuse venue parfois d’où je ne l’attendais pas.
C’est aussi l’occasion d’un petit exercice littéraire que je ferai en deux jours sur mon autre blog. « Imaginez les vœux de votre maire à votre manière. Volet 1 : ce que vous auriez aimé qu’il dise. Volet 2 : ce qu’il pensait à ce moment là. ». Je t’invite ami lecteur, lecteur et ami, à aller suivre ce petit exercice sur mon autre blog : http://allomrlemaire.canalblog.com/archives/2020/01/10/37928576.html#comments
Mais revenons aux belles choses. Je n’ai pas encore terminé de préparer les vœux mais passer en revue ceux à qui on les enverra est déjà un bonheur en soi. Un travail assez long de collecte de données et d’informations mais qui fait défiler tant de visages aimés que c’est aussi un grand bonheur. Il faudra aussi que j’aille au jardin cueillir les derniers poireaux et reprendre la préparation du sol. Une bonne résolution de l’année. J’aimerais aussi trouver près du village  un petit terrain ou planter quelques arbres fruitiers avec un cabanon et au bord de la Sorgue...mais d’abord’ il y a notre extension de maison. 
C’est trop bon de partager avec ceux qu’on aime des rêves et des projets. Ce qui manque finalement le plus c’est le temps d’être ensemble.
La petite chatte est actuellement assise dans le fauteuil en face de moi. C’est l’heure où elle voudrait jouer et elle se demande ce que je fais à pianoter sur un écran lumineux.
Hier, dans une de ces boîtes à livres installées sur la commune, j’ai trouvé un livre d’enfant. « Le chien Réglisse ». Un clin d’œil amusant car j’ai eu justement un petit chien qui portait ce nom, un chien sympathique et planeur qui me suivait partout, se cognant aux obstacles...mais remarquable chasseur de mouches.
Ma vie est vraiment faite de toutes petites choses...mais que c’est bon !
Au travail, Jacques !
Et bonne journée à toi, ami lecteur.