EAEF6A25-D445-45C8-B4DD-F3CC646EBF5F

Enfant, c’est un des films que je préférais et avec la lecture de Robinson Crusoë. L'’image de ces vies sauvages sur des îles à l’autre bout du monde hantèrent longtemps mon imagination. Depuis cette époque, j’ai construit dans ma tête des dizaines de bateaux et j’en ai dessiné tout autant. Bien accroché à ma terre je suis trop peu parti au loin mais tous ces horizons lointains restent le territoire de mes songes.
Comme il arrive aux parents comblés, chacun de mes  enfants porte (à sa façon) un de mes rêves, ou un de mes horizons inexplorés.
Ainsi j’ai pu suivre mes enfants qui voyageaient vers des terres lointaines; de ces pays que je n’aurai même jamais rêver d’aborder. Nous les avons parfois rejoint et avons découverts des endroits merveilleux.
Ce matin c’est l’image d’un petit surfeur éclatant de sourire et de soleil qui m’attendait sur mon écran. Un petit homme heureux et en vacances dans ces pays de l’autre bout de la terre. Je me suis souvenu que, lorsque nous étions enfants, nous creusions souvent des trous dans le jardin. A l’endroit où nous étions il ne fallait pas beaucoup de temps pour tomber sur un sable assez fin pour y tracer des parcours pour nos billes ou pour nos petites autos. Mon père nous disait alors : « Arrêtez vous. Si vous creusez trop profond, vous allez arriver chez les chinois! ». Nous ne le croyions pas vraiment mais l’idée faisait doucement son chemin.
Alors aujourd’hui tous les endroits où vivent nos enfants deviennent vite pour moi des endroits de rêve ou des endroits d’exploration. Ils sont parfois très loin. Ils sont parfois simplement très beaux.
Alors, avec ELLE, avec qui nous partageons aussi les rêves, nous nous imaginons les villes, les maisons, les habitants. Depuis quelques années grâce aux progrès des outils géographiques nous voyageons ainsi très loin et de façon tellement précise.
Si tu savais, petit surfeur matinal, comme tu m’aides à démarrer ma journée ! Hier le ciel est passé d’un bleu d’azur à un gris plutôt sinistre et on nous annonce même de la pluie aujourd’hui. Ton soleil du bout du monde me fait beaucoup de bien, comme chacun des clins d’œil que je reçois de ceux que j’aime.
Et toi, ami lecteur, si tu savais le bonheur que ça le fait de savoir que tu vas ouvrir ton écran, venir flâner sur mes pages, y apporter ton regard et ton amitié.
Alors je te souhaite une journée douce et pleine de rêves ensoleillés.