CEB591EA-CA10-4DA6-9D5F-76E7428E0147

Ma petite Maman,
Ça fait 10 ans aujourd’hui que tu es partie pour un monde meilleur. Meilleur en tous cas pour toi qui a rejoint Papa le jour du printemps, parce que, pour nous, ta place vide fait qu’on n’est pas tout à fait aussi heureux qu’on pourrait l’être.
Mais je ne vais pas t’embêter avec ça. Je vais juste te raconter ce qui se passe ici. Peut-être que tu le sais déjà mais les mamans savent écouter avec patience des histoires qu’elles connaissent déjà et tellement bien feindre l’étonnement à la chute qu’on a oublié qu’on leur a déjà raconté plusieurs fois. 
Ici, pas uniquement au Thor mais dans le monde entier, c’est une grosse panique parce que quelqu’un sur un marché en Chine a voulu acheter du pangolin sur un marché de poisson (ce qui est en plus idiot puisque le pangolin est un mammifère😂.) 
Première bêtise. Ensuite c’est une longue histoire chinoise de trucs qu’on cache, de médecin qu’on punit à tort, et qui meurt mystérieusement, de virus qui se baladent à toute vitesse dans le monde entier. 
La France semble avoir choisi la raison. Peut-être un peu trop tard car sous la pression des partis politiques le président a accepté imprudemment la tenue des élections municipales. Reste à espérer qu’elles n’ont pas étendu l’épidémie. Mais pour le reste ce président est assez courageux et semble avoir pris la mesure de l’épidémie.
En conséquence ici ça doit ressembler à l’ambiance que tu as dû connaître à Asnières pendant les bombardements, avec un peu moins de peur de destructions, mais beaucoup moins de proximité et de solidarité. On est loin les uns des autres. On vit confinés dans nos maisons. Les rues sont vides et on ne peut sortir que sous de très bonnes raisons. C’est une occasion de prendre conscience de ce qui nous entoure et des trésors que nous avons à proximité. Ce qui est plus pénible c’est d’être loin de beaucoup de ceux qu’on aime. 
Ce qui est plus triste c’est qu’il y a beaucoup de morts, que les hôpitaux sont débordés. Ce qui est bien c’est que les français prennent conscience du rôle de ces soignants et de leurs conditions de travail difficiles.
Dans l’ensemble les gens prennent ça assez bien et sont plutôt respectueux des consignes. Peut-être même que le monde va prendre conscience qu’il est plus raisonnable de faire le maximum de choses dans son environnement immédiat et de laisser les longs voyages à de très rares exceptions. 
Ainsi la carte du monde retrouvera ses couleurs et ses particularités locales qui donnent à la vie ses saveurs.
Nous, nous vivons ça assez bien. La maison est grande et il y a plein de choses à faire. ELLE(*), travaille depuis la maison a annuler ou reporter des rendez-vous, à donner des conseils, à expliquer et à chercher des solutions. Elle n’arrête pas et moi je bricole (ce qui n’est pas nouveau non plus 😉). La petite chatte passe de sieste en sieste avec de toutes petites pauses pour tenter d’attraper les oiseaux (exercice pour lequel elle est assez nulle😂, heureusement pour les oiseaux). Le bonheur de la période qu’on vit c’est que l’absence de bruit permet de bien les entendre ces oiseaux et en ce jour de printemps c’est un vrai bonheur.
Je vais devoir te laisser. Il va falloir que j’attende quelques années, quelques dizaines peut-être 😉, pour avoir les réponses au question que j’aimerais te poser. On attendra 🙃🙂.
Je t’embrasse très fort, trop content de ce petit moment passé avec toi.
Ton « petit » Jacques (**)
(*) je ne dis pas son prénom, parce que je laisse certains de mes amis lire les lettres que j’écris par dessus mon épaule.😉
(**) ton fils, parce qu’il y a un autre Jacques chez tes petits-enfants, et un autre chez tes arrières-petits-enfants.😊