32C493C9-17BC-4E40-B263-B9F0C144509A

Oui, je m’ennuie. Je sais que j’aurai mille choses à faire pour combattre cet ennui…mais je n’ai pas envie de les faire.. Je regarde derrière la petite fenêtre en mica de mon poêle le spectacle des flammes qui dansent en ne pensant à …rien. ELLE, est à côté de moi et tricote pour un petit bébé qui va naître bientôt. ELLE, ne comprend pas que je puisse m’ennuyer. 
Je ne crois pourtant pas être oisif et ces moments d’ennui sont chez moi assez rares, peut-être trop, mais ils font partie intégrante de moi.
Je ne crois pas qu’ils soient paresse, ni absence de réflexion et ELLE se trompe complètement qui croit que cela me rend morose.
Je m’ennuie. Je suis silencieux (ce qui est assez rare chez moi que l’on dit plutôt bavard 😉). Les plus mystiques pensent que je devrais prier. Les plus actifs que je devrais faire quelque chose. Les plus intéressés que je devrais tacher de rentabiliser quelque chose.
Je m’ennuie sans état d’âme (après tout j’ai l’impression dans ma vie d’avoir fait ma part des choses). Je m’ennuie avec bonheur. Je ne peux même pas dire que mon imagination travaille beaucoup. C’est un peu comme si je faisais une pause sur…tout.
Je m’ennuie. Je ne veux pas qu’on le propose de solution pour changer cet état d’être.
C’est décidé : l’ennui aura aujourd’hui sa place. J’ai ou je ferai ferai juste le nécessaire : aller au marché, faire un petit tour à l’église, réfléchir à mon chantier, regarder le match de foot….et  m’occuper du feu qui me sert de spectacle. Demain est un autre jour, un dimanche ou l’activité est aussi différente des autres jours.
Lundi, je crois que je reprendrai un cycle plus « efficace ».
Mais, au fond de moi-même, je sais que l’ennui est beaucoup plus efficace qu’on ne le croit pour des gens comme moi.
Je laisse tout ça à ta réflexion, ami lecteur ! Je te souhaite une bonne soirée et un bon dimanche. Je t’embrasse.