89D746A2-C0C4-459F-96AB-CF66C9F2D594

 

Autrefois, j’aurais pesté à cause de cette petite pluie fine et insidieuse qui n’a pas cessé de tomber de la journée. L’idée de ce ciel gris et de cette humidité m’aurait donné mauvais moral. Mais cette été sans pluie, ces nappes qui étaient bien basses, ces récoltes qu’on laissa mourir faute d’eau…tout cela fait espérer beaucoup d’une pluie qui imprègne les sols jusqu’à satiété. Devant mon jardin pourtant vide cet hiver, je rêve des futurs plantations et des futures récoltes. L’eau est devenue promesse de légumes.  
Mais ce que je ne peux faire à l’extérieur je peux le faire à l’intérieur aussi je passai ma journée a continuer mon chantier après l’ impulsion redonnée par mon fils. Seul, je bricole en écoutant des rediffusions d’émissions de radio. Ainsi écouté, il y a beaucoup moins de publicités. J’écoutais un récapitulatif de l’année 1955. J’avais l’impression d’un autre monde. Le ton courtois des journalistes, l’absence d’invectives et la positivité de la plupart des sujets opposés à cette agressivité verbale d’aujourd’hui est quand même fort surprenante.
Je n’ai pas l’habitude de verser dans la nostalgie et il y a beaucoup de choses que j’aime dans mon époque (comme cette invention du « podcast » et de ne plus être contraint à écouter les émissions à  des heures précises ). Mais j’avoue avoir beaucoup d’inquiétude sur cette montée de l’agressivité verbale, sur l’incapacité de beaucoup de journalistes de parler un langage correct.
Bref je vais me limiter (sur les conseils de Voltaire que pourtant je n’aime pas trop 😉) à cultiver mon jardin, transmettre ce que je peux à mes enfants, petits-enfants ou amis, à écrire mes petits mots (pourtant pas exempt de fautes de français 😏).
Mon travail est terminé. ELLE a terminé le sien à l’extérieur. Le feu ronronne. Le chat transporte sa paresse d’une pièce à l’autre.
Mais dans nos cœurs monte doucement l’attente de Noël que je partage avec tous les enfants du monde.
J’espère que toi aussi, ami lecteur et je t’embrasse en te souhaitant une bonne semaine.