28 novembre 2017

Il fait froid.

Un ciel bleu, un soleil éclatant mais un thermomètre trop bas. Je n'ai pas le courage de sortir. J'avais à mon programme de cet après midi de ranger quelques portes récupérées sur un chantier, puis d'aller cueillir des olives chez un ami pour compléter un peu ma petite récolte.Mais ce matin ma vieille auto donnait quelques signes de fatigues et faisait de ces bruits inquiétants qui précèdent souvent la fin des autos vénérables. Alors j'ai reporté les olives et les portes sont toujours là qui attendent d'être bougées.Pourtant un réveil... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 14:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 novembre 2017

Moments...

Il y a ce temps béni de l'enfance où tes parents sont des sortes de demi-dieux qui savent mieux que toi ce qui te semble nécessaire. Puis tu apprends encore ...et encore. Il arrive même que tu croies savoir. Parfois, tes aînés où tes pairs te reconnaissent comme quelqu'un qui sait où qui va bientôt savoir. C'est le temps béni où te te crois invincible.Ensuite quelques blessures, quelques égratignures, quelques désillusions et tu reviens à ta place. Puis vient le jour, et c'est un jour radieux, où chacun de tes enfants à sa manière,... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 04:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 novembre 2017

Une petite louvette...

...a maintenant trouvé la meute qui va l'accueillir. Elle ignore encore, cette petite fille délicieuse, qu'à des centaines de kilomètres de là, elle va faire fondre le coeur d'un homme. En un instant il revoit les moments où ses enfants découvrirent le scoutisme et tout ce qui l'accompagne. Ni lui, ni elle n'avaient connu pour eux ces moments-là sauf, peut-être, quelque part en songe. C'est un monde étrange et alors décrié par tout une "bien-pensance" à la mode du temps. S'ils savaient les pauvres de quels bonheurs on les prive.Aucun... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 novembre 2017

Il suffît de presque rien...

...pour donner un peu plus de saveur et de couleur à une vie ordinaire. Introduisez par exemple dans le cours d'une semaine la visite d'un enfant et tout s'anime un peu différemment : l'attente de la venue, au coin d'un feu allumé plus tôt, pour que la maison soit juste un peu plus chaude, le repas préparé avec soin, la conversation, l'écoute des projets, d'un nouveau moment de vie qui se met en place.Il semble que la maison elle-même se réjouisse de ces visites qui la repeuplent un instant. Le week-end dernier elle bruissait du... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:04 - Commentaires [3] - Permalien [#]
14 novembre 2017

Un drôle de petit bonhomme

Lorsque le mistral souffle et que le froid règne au jardin, lorsqu'il est difficile de sortir du canapé pour aller dehors, lorsque le temps de lire, d'étudier et d'écrire est terminé, il arrive parfois qu'un petit homme vienne s'asseoir à côté de moi. C'est un petit homme-enfant maladroit, gaucher et myope (mais il ne le sait pas encore), agaçant jusqu'à être insupportable, à vouloir retenir l'attention des autres, un peu trop gros, qui maîtrise mal ses émotions. Il a déjà peur de ne pas trouver sa place dans un monde où il se dit... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 13:42 - Commentaires [5] - Permalien [#]
08 novembre 2017

Le tour du monde...en quelques heures

La matinée avait été bien occupée, la soirée serait aussi prise et le colis n'arrivait pas qui m'obligerait à finir cet après-midi des travaux commencés La semaine dernière. Un repas, une courte sieste et l'après-midi qui s'offrait à moi. A côté de moi, sur la table basse un livre qui va séjourner peu de temps chez moi. Une belle image de terre en vue depuis le pont d'un bateau dans ce qui doit être un soleil levant. La cheminée brûle les quelques vieilles planches glanées ça et là qui alimentent le feu avant que je ne rentre du... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 novembre 2017

Lettre à un honnête homme (Monseigneur d'Inguimbert )

Monseigneur, ou peut-être Éminence (*) Si je me permets aujourd'hui de vous déranger dans ce qui doit être un éternel repos, c'est pour vous parler de ce que vous avez laissé sur terre : votre Hôtel-Dieu de Carpentras. Un merveilleux bâtiment, majestueux, équilibré qui résume assez bien ce que vous avez du être, ou le souvenir que vous avez voulu laisser de vous.Carpentras est une belle ville que j'ai longtemps fréquentée. Elle souffre d'une assez mauvaise réputation depuis qu'un ministre y a placé sa fameuse "veuve" et ses... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 04:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 novembre 2017

La pluie

On l'attendait depuis longtemps. On nous menaçait d'un gros orage. Mais si elle n'est pas si forte que ça, elle est partie pour durer plusieurs heures. Elle m'a cependant sorti du lit au mitan de la nuit juste après ce premier sommeil qu'on dit réparateur. Là, il n'a rien réparé du repas un peu trop riche avec nos bons amis. Un repas chargé, lourd de bons vins et de bons alcools, riche de rires et d'amitié. De ces amis qui vous font une seconde famille qui enrichit la première sans rien lui ôter. De ces amis à qui on peut tout dire,... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 03:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 novembre 2017

Automne où es-tu passée ?

La piscine n'est pas encore fermée que le froid à déjà pris ses quartiers. Un petit air glacial. On tarde à allumer les feux comme pour repousser l'échéance. Le froid est là mais beaucoup d'arbres ont encore leurs feuilles qui tomberont au premier gel...et plus rien. Il faudra alors tailler les arbres et la vigne. Je ne vais plus que rarement au jardin. Juste en passant, surveiller les quelques légumes qui attendent. J'y retournerai bientôt pour des travaux plus structurants et pour bien préparer les sols pour la saison prochaine....... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 novembre 2017

La porte

Ma petite maison n'en finit pas de livrer ses secrets. Ainsi hier j'ai découvert la pierre de seuil d'une porte qui doit être là depuis bien longtemps. C'est une partie de la maison pas encore restaurée qui demain deviendra peut-être mon salon. Ce n'est aujourd'hui qu'un garde-meuble couvert d'un vilain toit de tôle. Mais ce fut une maison. En témoignent des traces sur le mur et cette vieille porte de pierres taillées. J'ai dû creuser dans le sol pour retrouver son niveau d'origine.Ce devrait être autrefois le niveau du village car... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]