16 février 2019

Il suffit de presque rien...

Il suffit de presque rien...Il faisait encore nuit lorsque j’ai entendu dans mon petit jardin un gazouillis d’oiseau qui m’a instantanément déclenché une folle envie de printemps. « C’est bien banal ! » me diras-tu, ami lecteur. Mais c’est sans compter que mon petit jardin est au cœur du village et que, les chats errants d’un côté, les corbeaux ou les pigeons de l’autre, dissuadent généralement les petits oiseaux de le fréquenter. D’ordinaire ce sont les merles qui reviennent au printemps faire résonner leurs chants mais... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 février 2019

« Gilets jaunes »

    Il pleuvait ce matin. J’avais l’humeur maussade du jardinier... qui n’ira pas au jardin. « Il te reste le bricolage ! » me dis-je et fort de cette idée, pour ne pas perdre un samedi matin, j’allais à mon magasin préféré. Ce magasin est dans une de ces zones que je déteste et que j’évite le plus souvent. Sorte de cités vouées aux achats, elles me donnent vite le cafard. Sur le rond-point qui précédait la dite zone je vis passer un étrange cortège de « gilets jaunes ». Ils allaient comme en... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 21:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]
31 janvier 2019

Je pense à toi....

    Un matin comme tant d’autres. Assis sur le canapé du salon. Ma tablette bien campée sur mes genoux. J’ai exécuté mes rites matinaux. Ceux d’avant l’action d’une journée de travail. Le ciel peu à peu se découvre et à l’heure où j’écris je ne peux pas encore dire s’il fera beau. Mais en ce jour particulier de ton anniversaire je pense très fort à toi. Petite fille unique, très vite mariée... et comme une douce litanie je vois le nom de tes enfants qui s’inscrit en lettres d’or dans ton cœur. Aujourd’hui il sont... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 09:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 janvier 2019

Les ciels de janvier en Provence...

  ...se suivent mais ne se ressemblent pas. Aux ciels d’azur nettoyés par le mistral des jours de grands froids succède aujourd’hui un ciel gris et maussade qui accompagne un temps plus doux. ELLE, a hérité de moi une mauvaise grippe, ou quelque chose d’approchant, ... et se repose. Quant à moi, je n’ai ni envie de bricoler (et de faire du bruit qui la réveille), ni d’aller au jardin. J’ai donc choisi de lire, un de ces livres que j’ai reçu pour Noël. Lire en face d’un feu de bois est un plaisir sûr et pourtant je n’arrive... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 17:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 janvier 2019

Il a neigé en Provence

  Quelques gros flocons qui ne tinrent pas longtemps mais suffisamment pour laisser place à l’imagination.  Que font nos quatre petits diables lorsqu’il neige dans leur grande ville  de Hollande? Ils descendent sur le parc au bas de leur maison et font des batailles de boules de neiges ou des bonshommes si un de leurs parents peut les rejoindre. Ils ont les joues rosées de froid et on a envie de  les embrasser. Pendant ce temps leur maman révise un examen pour devenir pâtissière. Ma grande fille, je le sais, à... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 06:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 janvier 2019

Monsieur le président, je vous fais une lettre que vous lirez peut-être si vous avez le temps.

   Monsieur le président,  J’ai bien reçu votre lettre. Je la lis et relis sans bien en comprendre le sens. Vous aviez pourtant bien joué la première partie. Jeune et inexpérimenté vous avez réussi en quelques mois à vous emparer du pouvoir. Et pas n’importe quoi : une place de président, un conseil des ministres où pas un ne viendra vous faire de l’ombre tant ils vous doivent une place inespérée. Une chambre des députés remplie pour beaucoup par des nouveaux venus, mais aussi par quelques vieux retors habiles en... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 janvier 2019

Bienvenue à Joseph...

Si tu savais aujourd’hui, petit homme, tout ce qui se cache derrière ton beau prénom : l’accueil d’un bébé venu d’un ailleurs inconnu, la puissance de l’amour, la force du partage et de l’éducation, la douceur d’un foyer et mille autres choses si belles : Il y a plus de deux mille ans, ton saint patron s’est illustré comme modèle de l’accueil, de l’humilité et de l’éducation patiente. Mais tu l’ignores encore et c’est tant mieux. Tu es trop petit pour t’encombrer la tête de toute l’histoire du monde. Ce que tu sais c’est la douceur... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:34 - Commentaires [3] - Permalien [#]
15 janvier 2019

Arlésiennes, arlésiens et Saintes Maries de la mer....

Après ce long temps de mistral je voulais profiter de ce dimanche dont on disait qu’il serait comme « suspendu » entre les rafales. Dans mes réflexions solitaires du petit matin calme je me dis que, marcher le long de la digue aux Saintes Marie de la mer, serait certainement bien adapté.  La route qui mène aux Saintes Marie passe par Arles où je nous proposais d’assister à la messe dans cette belle église Saint Trophime que je connais trop peu. J’ignorais que c’était là-bas jour de fête. Après nous être un peu perdus à pied... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 09:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 janvier 2019

Déclencher les « amilités » (*)

Il est important pour cela d’avoir l’esprit clair et le cœur léger, donc : préparer le terrain par des actions positives : ce sera pour moi une visite aux jardins en début d’après-midi; gratter un peu la terre; rêver de plantations futures; échanger avec ma voisine de parcelle sur des projets partagés entre jardiniers. Ensuite prévenir la personne visée par une déclaration préalable. C’est ce que j’appellerai la déclaration « d’amilités. » C’est décidé :  La « cible » ce sera ELLE qui termine une semaine de... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:33 - Commentaires [4] - Permalien [#]
08 janvier 2019

Reprise...

C’est vrai que c’est un peu difficile. Le temps est froid, trop froid pour tester ma nouvelle scie dans un hangar glacé, quand je sors d’une semaine fiévreuse. Peut être pas trop froid pour le jardin..j’ai donc tenté deux heures ce matin de remettre en état un potager un peu tristounet. Bonheur d’être à genoux dans une terre qui devient plus belle d’année en année. Bonheur d’imaginer de futures récoltes et de réfléchir à quelques projets partagés. Mais vite le froid s’est installé en moi qui m’a sommé de rentrer pour ne pas... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 18:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]