16 juillet 2016

Le petit homme en rose : un grand mur blanc,

Mon cher Jacques, Mon cher neveu ...qui vit de l'autre côté de l'Atlantique et qui porte mon prénom. C'est à toi que j'ai envie d'écrire ce soir.  Je suis chez moi. Le village est silencieux.  Un silence de soir d'été. Je suis assis dans le vieux hangar du charron qui est à l'origine de ma maison : le fruit de mon travail de ces derniers mois.  Il y avait là un espace que nous avons peu à peu reconquis sur la ruine. Lorsque nous avons acheté le jardin, c'était une sorte de capharnaüm sans nom. Nous avons retiré... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 23:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 juillet 2016

Anniversaires : Catherine et Camille.

Longtemps que je n'ai pas écrit. Un rythme de folie, la douce succession des rencontres du début de l'été lorsque se multiplient les occasions de sorties, de se retrouver entre amis ou en famille et le plus souvent les deux. Un peu de fatigue aussi, peut-être. Pourtant je ne veux pas laisser passer ce 12 juillet sans écrire un petit mot sur vous. Vous étiez nées le même jour à près de 40 ans d'intervalle. Toi, ma grande sœur Catherine, pas mal ballotée par la vie, longtemps perdue de vue, retrouvée un peu trop tard pour te voir à... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:18 - Commentaires [3] - Permalien [#]
28 juin 2016

Une autre histoire, un autre récit

Samedi s'était terminé ....dimanche, dans la nuit. Rappelle-toi lecteur que nous avions laissé une famille toute entière sous le charme conjugué d'une belle cérémonie, d'une grande joie familiale et d'une belle maison. Dimanche sera d'une autre nature. Notre jeune prêtre célèbre sa première messe.  L'église est pleine qui l'a vu grandir. Notre Guillaume est ému, impressionné dans ce nouveau rôle et bien qu'il ait plusieurs fois répété la cérémonie, tout entier saisi par l'importance de la chose.  En plus de la famille et... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 23:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 juin 2016

Alléluia

 Dans le charmant jardin qui entoure la jolie maison de pierres blondes, il y a bien du monde ce samedi de juin. Ils viennent de loin pour la plupart. Ils ont fait une longue route. Ils ont, le matin même, assisté à une longue, à une très longue cérémonie : une ordination.  Ils ont accompagné à l'autel un fils, un frère, un neveu, un filleul, un cousin, un ami. Lorsqu'il est revenu parmi les autres dans la longue procession c'était devenu....  un prêtre. La cérémonie à été longue. L'émotion était très forte, chacun à... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 22:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 juin 2016

Monsieur le maire est mort !

Il y a d'abord eu l'annonce de cet accident. Un AVC : le mot déjà est une menace. Puis quelques jours d'inquiétude plus tard la nouvelle est tombée. Monsieur le maire est mort. Non, pas l'actuel.  Celui dont je vous parle fut maire il y a quelque temps  déjà. Mais quand on est maire dans un village c'est un peu un changement d'état.  Il y a le temps avant, le moment où on devient maire et puis les années passent et malgré la perte de la fonction on reste monsieur le maire, comme autrefois monsieur l'instituteur et... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 21:42 - Commentaires [4] - Permalien [#]
22 juin 2016

Anniversaire

Là-bas, quelque part au fond d'un port dans un pays d'Afrique est en ce moment un homme. Un homme avec une histoire. Un homme qui connaît déjà ce pays, qui y a pratiqué son métier, qui a exploré la grande ville, et le pays à l'entour.  C'est un homme sérieux, responsable, mais drôle aussi et plein de charme et de talents qui exerce ce métier difficile qui consiste à soigner le corps des hommes et parfois un peu leur âme. Il est là-bas, bloqué dans son bateau par une avarie. Depuis plusieurs années, il parcourt le monde de long... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 13:05 - Commentaires [3] - Permalien [#]

21 juin 2016

Destin

Et puis Dieu dit à l'homme : " Tu seras un homme ordinaire, de ceux qu'on ne voit jamais dans les journaux, qu'on ne remarque pas. Tu auras simplement à être là à ta petite place et à tenir ton rôle du mieux que tu peux. C'est un rôle de figuration, un tout petit rôle, mais ce rôle est essentiel comme tous les petits rôles, sans lui la pièce que vous allez jouer ne serait pas la même.  Je te demande une seule chose c'est de bien tout regarder, de témoigner, de dire. Je veux que tu voies, que tu apprennes à regarder, et que tu... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 17:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 juin 2016

Le jardin

Il reste ce grand mur un peu austère sur lequel s'appuie un bâtiment en ruine. Une vieille maison de bric et de broc qui s'est écroulée quelques années après notre arrivée. Elle était restée longtemps sans soin. Le toit s'est affaissé. Puis les murs. Aujourd'hui il reste un décor un peu fantomatique. Peu à peu le reste du jardin a trouvé sa forme définitive : le vieux puit au milieu, le vieux hangar de tôle devenu à la fois atelier et salle à manger d'été. Il a fallu en enlever de la terre et des gravats pour retrouver le sol... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 17:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 juin 2016

Trois soirs, trois maisons

Si cette année le mois de Juin ne semble pas tenir ses promesses et que le temps est bien trop incertain, les soirs comme les autres années nous rassemblent souvent. Ainsi les trois derniers soirs, trois rassemblements d'amis, trois groupes assez différents et hétérogènes nous ont fait nous retrouver pour trois repas dans trois lieux différents. Le premier soir c'était dans notre petite maison de village. Comme elle est trop petite pour accueillir beaucoup de monde nous avons inauguré ce nouvel espace. L'ancien hangar du charron... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 juin 2016

Injustice positive

C'est un sentiment curieux. Est-il dû à cette journée plutôt paresseuse ? Ou bien est-ce d'avoir assisté aux premiers envols d'un petit merle juché sur le haut de l'armoire qui trône au milieu de ce nouvel espace qui vient de se dessiner dans mon jardin ? Est-ce parce que le ciel est d'un bleu si profond qu'on se dit qu'on est peut être enfin sorti du froid et du vent ? Il y a parfois des jours comme ça, où le cœur se remplit d'une grosse vague de chaleur, si chaude, si douce que les yeux en deviennent humides.  C'est ce... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 16:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]