18 novembre 2015

Lutter contre les barbares : un soir de fête.

19 heures : vite on se prépare ! On ne veut surtout pas être en retard. Car cette fête joyeuse a peut être ce soir encore plus d'importance. La veille fut à Paris jour de grande misère et de deuil. A l'heure où des barbares veulent nous contraindre sous un joug de haine, de laideur, de violence et de misère il est juste important de vivre. Et notre vie à nous, elle est là, dans ces fêtes où familles et amis se retrouvent rassemblés dans un même élan d'amour, d'amitié, d'affection....tant il est difficile de faire la part des choses... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:57 - Commentaires [3] - Permalien [#]

14 novembre 2015

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvre pêcheurs.

Juste l'horreur absolue. L'affirmation incontestable que des hommes veulent être nos ennemis et détruire nos vies. Nous ne sommes pas toujours fiers de ce que nous sommes et de la façon dont nous vivons dans notre belle France. Mais nous ne reconnaissons à personne le droit de s'en prendre ainsi à Elle, et à nous. Nous sommes en guerre, un mot qu'on ne connaissait plus que pour les autres. Il va falloir prendre notre courage à deux mains pour continuer à vivre dans la décence du quotidien, faire un pas après l'autre, construire... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 06:39 - Commentaires [5] - Permalien [#]
11 novembre 2015

Erwan guéri et 11 Novembre

Il fallait le voir ce petit garçon qui caracolait en tête de ce petit pèlerinage. Sa belle casquette rouge sur la tête, entouré d'une meute de petits louveteaux bien sympathiques. Il s'appelle Erwan ce petit garçon. Il avait ce qu'on appelle une maladie orpheline. Il y a eu des mois et des mois d'inquiétude, entre espoir et abattement. Il y a eu aussi une belle chaine de prières et de pensées. Il y a eu les soins patients des personnels médicaux. Il y a eu les nuits blanches, la présence attentionnée des proches, de la famille et des... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 15:04 - Commentaires [3] - Permalien [#]
06 novembre 2015

J'écris parce que j'attends, assis dans le canapé du salon.

J'attends que le jour se lève et que cette lumière attendue me permette de cueillir les olives de mon seul olivier. Cette année, il en est couvert et elles sont magnifiques. L'année dernière une mouche mauvaise les avait toutes tuées sans pitié. J'en porterai les quelques kilos ramassés au moulin le plus proche qui m'en donnera quelques litres d'une huile mélangée d'autres olives mais dont je dirai partout que c'est mon huile...parce que c'est vrai. Ma vie, de pauvre petit homme est semblable à celle de cet olivier. Un jour elle... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:15 - Commentaires [5] - Permalien [#]
04 novembre 2015

Reprise...

Et puis j'ai repris la plume que j'avais laissée au repos.J'ai fait l'appel des mots. Ils ont répondu "présents" et ils sont là humbles et fidèles pour partager avec vous un mois de silence. Des frères et sœurs retrouvés, une escapade en Sologne, la rencontre avec un enfant guéri, le pain quotidien, quelques petits soucis de santé, une grosse pluie, l'automne qui arrive, l'arbre qui perd ses feuilles, quelques gros livres avalés, et toujours ce trésor de découvrir les autres, dans la rue, dans la vie quotidienne, dans le pain... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 octobre 2015

Automne : états d'âme, de cœur et de corps.

Il lui fallait bien prendre un peu de temps en ce matin d'octobre pour mettre de l'ordre dans son cœur, dans sa tête, dans son âme aussi ....peut-être.  L'homme s'était levé tôt. Un peu plus tard qu'avant... mais tôt encore. Le rythme de sa vie avait changé. Les travaux lourds étaient plus rares et une partie de son temps était revenu pour d'autres tâches moins physiques. Le corps reprenait l'habitude du repos et faisait apparaître certaines douleurs que le besoin, la nécessité du moment et peut-être la volonté de se les cacher... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:00 - Commentaires [9] - Permalien [#]

28 septembre 2015

C'est un très vieux monsieur...

Sur un antique tracteur devenu petit train,  traînant quelques vieux bidons transformés en wagons de manège, un vieux monsieur s'affaire aux bonheur de trois petits enfants.  Il a l'air sérieux de ceux qui font de petites choses en ignorant qu'elles sont grandes. Il a fière allure et, dans les wagons, les enfants sont heureux comme des rois de conte. J'ai aimé ce moment... alors, Monsieur le Bon Dieu, qui êtes bon au delà de tout ce que je peux imaginer, je voudrais simplement vous demander d'être, un peu de temps avant... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 20:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 septembre 2015

Harkis

Il y a peu de monde au monument aux morts ce matin du 25 septembre. C'est la première fois que je viens à cette cérémonie. On honore les harkis. Il a fallu plus de quarante ans pour qu'on leur attribue cette journée. Des années de honte et d'hypocrisie. Petite cérémonie très digne pour notre petite ville. Parmi les anciens combattants un seul peut être vient de ce pays. Quelques uns seulement y ont servi car l'histoire passe trop vite. Mais déjà cette guerre est loin.  J'étais enfant lorsque ce passa le drame de l'Algérie. Il... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 septembre 2015

Un kangourou, une girafe, un lion

Au pays du désert, des sables et des chameaux, il y a ce matin, dans un de ces nombreux compounds, une partie du monde en train de changer. Il fait très chaud dehors, beaucoup trop chaud peut-être pour exposer des enfants,  alors c'est à l'intérieur que se fera ce grand chambardement. Entre murs et plafond circulent de nombreuses lianes, des images de savanes, des rappels de la jungle. Au plafond s'accroche un étrange petit singe qui attend que la fête commence. Même les plantes vertes semblent participer à cette insolite... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 septembre 2015

Paroles, paroles....

Parce que je ne suis pas un fin politique, je me garde le plus possible de donner mon avis sur la façon de mener mon pays. Parce que je ne suis pas un fin stratège je ne saurais non plus conseiller quiconque sur la façon de faire la guerre ou de veiller à la paix. Je n'ai pas un passé dans les affaires qui justifie mes avis sur l'économie. Et je pourrai à l'infini prolonger la longue litanie des sujets pour lesquels mes compétences n'ont d'intérêt pour personne. Alors je regarde autour de moi. Je contemple la Création dans ses... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:44 - Commentaires [3] - Permalien [#]