01 mai 2015

Monsieur François Michelin.

C'était un jour de novembre. Il faisait froid et gris sur Clermont-Ferrand. Tout s'était passé si vite. Une première lettre, une première rencontre, et , quelques jours après, une journée retenue :  Une série de rendez-vous qui allaient se succéder sans répit toute la journée. On était en 2001. Déjà dans l'entreprise on parlait de succession. Comme à l'ordinaire, rien n'avait été laissé au hasard. On savait qui dirigerait, un triumvirat avec au coeur un fils. Une bonne partie des entretiens était déjà passée, lorsque... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 21:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 mai 2015

1 er Mai

Il ne fait pas très beau et c'est bien dommage. Le ciel est gris mais n'arrive quand même pas à m'empêcher de me réjouir. J'aime ce 1er mai que s'arrachent les partis politiques sans bien se rendre compte qu'ils ne font là que s'inscrire dans le grand jeu de la récupération des fêtes  païennes ou religieuses depuis la nuit des temps.  J'aime votre 1 er mai, chère Mémé et cher Pépé, car j'ai toujours aimé que vous soyez de vrais "travailleurs", vrais ouvriers venus de la Belgique en passant par le Nord, venus du monde... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 avril 2015

Où il est question d'un serpent qui parle...

Il fallait bien ce mistral puissant pour évacuer toute la pluie tombée la veille. De grosses rafales violentes qui couchaient tous les arbres mais qui donnaient au ciel un bleu éclatant. C'était un de ces jours de travail bien pénible. Il fallait évacuer tous les gravats d'un chantier. Il avait beaucoup plu. Puis il y avait eu ces jours de soleil. Le tas de gravats était envahi de végétation, tout comme le reste du jardin. L'homme avait décidé d'être lent. Il ne voulait pas trop forcer : Il y avait ce genou qui lâchait et qu'il... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 19:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2015

Trois canetons, un lion, un zèbre, un éléphant

L'homme avait soigneusement photographié trois canetons qui luttaient courageusement dans le courant. Il les avait surpris en revenant de la mairie. De la passerelle centenaire, on pouvait bien les voir. Il était près d'une heure de l'après-midi et le soleil les éclairait en plein. Leur apprentissage du courant était déjà en train de lui inspirer une histoire : " un petit caneton- garcon et deux petites canetons-filles jouaient dans la rivière....". Il les avait même pris en photo et se régalait de l'histoire qui se dessinait toute... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 09:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 avril 2015

Dans mon village il y a ....

Une rivière qui paresse entre les murs et qui s'éclate dans la campagne en mille petits canaux. Une belle église romane qui s'est plantée un jour au bord de la rivière et qui depuis n'en a plus bougé. Une porte surmontée d'un clocher qu'on appelle "beffroi" et qui marque l'entrée sud de la ville. Un pont magnifique qui enjambe la rivière et qui sert l'été de plongeoir à des enfants qui bravent les interdits. Un peu plus loin une passerelle métallique permet aux piétons et aux cyclistes de surveiller les jeux des cols verts et... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 18:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 avril 2015

Un lendemain qui chante....

Le jour se lève à peine. Mais les volets sont déjà ouverts. Lorsqu'il s'est levé, la nuit était bien noire mais l'homme a eu a coeur de renouveler ce geste quotidien des volets qu'on ouvre. Juste un peu de bruit. Les gonds sont bien huilés pour ne pas réveiller ceux qui dorment encore. Avec ce geste,  on doit sortir. On peut alors apercevoir les étoiles qui scintillent encore dans le ciel et la lune qui commence â pâlir. Le jour  n'aura pas d'obstacle pour venir, peu à peu, envahir la maison. L'homme est un peu fatigué... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]

22 avril 2015

MARIGALALA......C'est le dernier jour !

Chère amie, cher ami, C'est aujourd'hui le dernier jour de l'opération "MARIGALALA". Le petit œuf est vert. Il a pu éclore.  Il a atteint le premier objectif. Vous êtes nombreux à vous être intéressés à son essor à l'avoir suivi dans son développement. Vous êtes nombreux a l'avoir aidé à grandir. Il a aujourd'hui 171  parrains et marraines.  Je vous en remercie de tout coeur. Je ne peux m'empêcher de penser que, malgré l'intérêt que vous avez porté à cette opération par elle-même, nombre d'entre vous l'ont fait... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 avril 2015

Un bon garcon

C'était un bon garçon, un de ces garçons qu'on a du mal à ne pas aimer. Deux yeux d'un beau vert d'eau, un bon sourire, une façon de réussir les choses et de passer au travers de la vie avec aisance. Il aimait la vie. Un dernier souvenir de lui, un téléphone tombé dans la piscine sur laquelle il se penche, l'étonnement, la surprise...et un grand éclat de rire. Un de ces neveux qu'on aime voir arriver n'importe quand.  Une grande fratrie. Deux garçons avant lui. Deux autres après. Et puis trois filles.  C'était il y a dix... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 21:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 avril 2015

Raspail : la miséricorde.

  Mon cher  Philippe,  Le livre est sorti il y a quelques jours à peine et tu me demandes déjà mon avis. Tu as donc deviné que je l'avais déjà lu ? Tu as eu bien raison. Raspail est un auteur encore trop mal connu. C'est un de eux qui marqueront notre periode, lorsque les temps seront apaisés.  Des idées tellement souvent étrangères au monde dans lequel nous vivons. Des allures de seigneur dans un pays où les gouvernants sont des gueux.  Le livre est un recueil de textes déjà connus que je m'apprête à... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 14:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 avril 2015

Tant pis.....

......Je partirai plus tard. Je n'ai pas trop de courage. Reprendre quelques petits chantiers pour pouvoir en finir d'autres juste parce que le jeu croisé de bureaucrates négligents retarde encore le versement de ma retraite. C'est long, très long, trop long ce processus. J'ai besoin de trouver de l'énergie. Je viens la puiser dans ces lignes, dans l'écriture. Dire et se dire qu'on a de la chance. Le penser puis l'écrire.  Faire le point. Famille : Ok. Ca semble bien tenir la route. Une femme qu'on aime et bien meilleure que... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:15 - Commentaires [4] - Permalien [#]