09 avril 2016

C'était hier votre anniversaire.

Vous vous êtes levée comme à l'ordinaire pour aller travailler. C'était un vendredi, un jour plein de promesses de repos et de paix. Mais ce matin là, avant même que vous ne sortiez du lit, "ceux qui vous aiment " s'affichaient sur votre téléphone ou patientaient avant de dire les mots magiques. Je me disais qu'il y a quelques années à peine j'aurais été le seul à pouvoir vous le souhaiter, bénéficiant du privilège géographique de vivre à vos côtés. Mais ce monde qui vieillit parfois mal et trop vite a, dans ses bons côtés,... [Lire la suite]
Posté par Author à 07:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 avril 2016

Chère madame Merlette, cher monsieur Merle,

Vous êtes enfin revenus ou ré-apparus il y a quelques jours. Je vous en remercie. Je n'ai pourtant pas encore, à ce jour, fait les quelques travaux de jardin qui vous attirent d'habitude chez moi : retourner la terre et livrer à votre appétit quelques beaux vers de terre, ou mieux,  sortir et repartir le compost plein de bonnes grosses larves. Vous n'avez pas beaucoup de branches dans les arbres pour vous installer. J'ai ,cet hiver, fait subir au grand mûrier un élagage un peu sévère et la taille de notre bel olivier a bien... [Lire la suite]
Posté par Author à 07:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 avril 2016

Ecrire la nuit

 le sommeil s'est enfui sans que l'on sache vraiment pourquoi. Ces heures données au réveil ou volées au sommeil. Lorsqu'on se trouve éveillé à l'heure où dans leur monastère mes amis moines chantent matînes. Le livre sur lequel on comptait pour retomber en somnolence n'a pas fait son effet. Il est trop passionnant et au contraire l'intérêt d'une intrigue ajoute à l'éveil.  La prière peut-être ? Bien sûr, elle trouve sa place mais, ami lecteur, l'homme qui se trouve de l'autre côté de l'écran est bien malhabile à dire son... [Lire la suite]
Posté par Author à 05:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 avril 2016

Voleurs d'âmes - bonheurs d'âmes.

Ils sont là. Ils règnent sur notre petit pays. Ils gèrent soigneusement leurs petits avantages, leurs petites carrières, leurs petits profits. Ils rayonnent sur les ondes. On ne voit qu'eux. On n'entend qu'eux. Ils sont politiquement corrects. Ils disent le droit, la loi et la morale. Ils sont les rois d'un pays qui se meurt. Ils sont les animateurs de ces gamins qui courent devant des CRS, bravant des dangers qui n'existent pas mais qui servent à faire croire qu'il y a encore une vie politique. Et ces gamins, petits bourgeois sans... [Lire la suite]
Posté par Author à 07:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]
30 mars 2016

Peut-être ...

Peut-être parce qu'il fait gris, un brouillard épais d'automne dans le matin retardé de ce monde qui compte les heures en euros... Peut-être pour conjurer le sort... Peut-être pour oublier ces malheurs en série que cause la folie des hommes... J'ai juste envie aujourd'hui de rouler quelques kilomètres en voiture, de m'asseoir à la terrasse d'un café reposant, au rythme des conversations et du temps qui s'écoule, déjeuner d'un sandwich et d'une bière,  marcher quelques pas vers le haut du village, longer quelques maisons,... [Lire la suite]
Posté par Author à 07:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mars 2016

Je suis LAHORE

Je suis LAHORE Je suis la mort qui frappe des femmes et des enfants  Des chrétiens tout joyeux de fêter ce dimanche , de leur Dieu, la résurrection et qui ont été frappés.  Je suis la mort qu'on oublie parce qu'elle n'est pas politiquement correcte Parce qu'elle n'est pas en Europe ou dans une autre partie du monde occidentale. Je suis la mort oubliée des bobos, des journalistes en manque de scoop. Ils me préféreront une loi du travail, quelques politiques égarés et parsemés qui votent dans une salle vide une loi dont... [Lire la suite]
Posté par Author à 18:09 - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 mars 2016

Lundi de Pâques

Toute la maison dort encore en ce lundi de repos. Il fait gris. Le jardin est encore humide des pluies tombées la veille. Tous les magasins sont fermés et le village est bien silencieux : Lundi de Pâques est toujours un jour très calme. Lorsqu'il fait beau, ici, en Provence c'est traditionnellement le jour des pique-niques familiaux. Je crains qu'aujourd'hui ce ne soit pas le cas. Lorsque se présente ainsi la conjugaison du repos, d'un week-end qui se prolonge, d'un temps maussade la première envie qui vient est une envie de ne rien... [Lire la suite]
Posté par Author à 08:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 mars 2016

Vendredi Saint

Lorsque cet après-midi, dans mon église comme dans tant d'autres dans le monde entier, on commémorera la mort de Dieu-fait-homme je ne pourrai pas m'empêcher d'avoir une pensée pour tous les innocents qui paient chaque jour de leurs vies l'injustice et la barbarie. Depuis l'enfant qu'on ne laisse pas naître jusqu'au vieillard qu'on conduit au suicide, parce que nous manquons de courage politique, en passant par toutes ces victimes du terrorisme et de toutes formes de guerre, parce que nous manquons de force, ou bien par tous ceux que... [Lire la suite]
Posté par Author à 05:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mars 2016

Chers amis Belges,

Si vous saviez comme on est tristes. On est tristes pour vous, touchés dans vos amis, dans vos enfants,  dans vos voisins, dans vos frères . On est terriblement tristes quand un malheur arrive chez un cousin ou chez un frère et Vous êtes tellement proches de nous.  Vous avez été si présents lorsque les mêmes barbares ont frappé chez nous avec la même haine, avec la même rage. Vous étiez là, fidèles, aimants,compatissants, nous assistant dans notre propre peine. Hélas ! la barbarie s'insinue partout dans le monde. Elle... [Lire la suite]
Posté par Author à 18:21 - Commentaires [3] - Permalien [#]
16 mars 2016

Tiens ! Aujourd'hui, il pleut sur ma Provence

Elle ne m'a pas habitué à ce temps maussade qui laisse des trous noirs ou gris dans le fond de l'âme. Le printemps semblait là. Déjà on préparait le jardin aux plantations. Et puis ce matin ce ciel un peu sinistre. Le glas qui sonne au clocher de l'église voisine. Il va falloir rester chez soi, peut être rallumer un feu ou deux en attendant que le soleil revienne. Ne pas laisser s'installer quelques pensées moroses mais rester concentrer sur le retour du soleil, sur les projets qui se mettent en place, sur la maison qui se prépare... [Lire la suite]
Posté par Author à 11:18 - Commentaires [5] - Permalien [#]