06 mai 2017

Attente, ombres et Espérance.

Ce matin ma fenêtre est prophétie : je vois un ciel noir ( on annonce pour aujourd'hui de la pluie) mais de l'Est un soleil lumineux est là qui l'éclaire.  Demain la France va élire probablement le pire de candidats à la présidence de la République, lui-même successeur de celui qu'on pensait le pire et qui fut en tous cas le plus impopulaire. Demain les français une fois de plus seront faits "cocus" par la république qui n'en est pas à sa première infidélité. Mais qu'attendre d'autre de cette Marianne, dans la rue en bonnet,... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]

04 mai 2017

Terre Sainte : Entre-deux - impressions.

L'avion nous a déposé ce matin en France.  Une vieille dame m'a demandé en hébreu de lui attraper sa valise sur le tapis roulant et j'ai compris ce qu'elle disait. Mon petit frère était là qui nous attendait. Sa grande voiture nous a successivement déposé tous les sept aux endroits de nos vies. La maison nous attendait aussi. La vie d'ici. Treize autres nous accompagnaient qui sont rentrés aussi.Du courrier qu'on n'a pas encore ouvert. Un déjeuner léger et une sieste bien plus courte que prévue qui me laisse le temps d'écrire.... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 15:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]
29 avril 2017

Nazareth, petit village de Galilée.

Loin des bruits de la France, nous sommes partis dès l'aube du lendemain du premier tour des élections. Depuis lundi, nos pas nous mènent à la suite d'un Dieu qui s'est fait homme par l'humble médiation d'une petite jeune fille. Nous avons traversé nombre de ces endroits où il posa ses pas. Comment te dire, ami lecteur, à quel point je suis ému ? Je porte dans mes bagages le visage de ceux que j'aime, beaucoup de leurs joies, un peu de leurs souffrances, de leurs espoirs aussi. Il y a d'abord la Terre Sainte "du jour", dans la foule... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 17:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 avril 2017

Lettre à mon cher "Petit Prince" avant d'aller voter.

Cher Petit Prince, Tu le sais bien : je vis comme toi dans un monde imaginaire bien plus simple et bien plus beau que le réel. Mais aujourd'hui (comme ça arrive parfois dans la vie des hommes) on me demande de faire un choix ....dans le seul monde réel. Même ton père, ce cher Antoine a dû faire face à de telles alternatives. Autrement crois-tu qu'il serait mort dans cet avion, en guerre, en mer ? Alors je vais te dire comment j'ai fait mon choix, cette fois-ci.J'ai commencé par me poser la question suivante : "Dois-je ne rien faire?... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 09:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 avril 2017

Lettre pour lundi matin...

Voici la lettre que j'aimerais pouvoir écrire au soir du premier tour des élections : Monsieur le premier ministre,Vous avez, comme nous le pensions vous et moi ;-) , été retenu pour le deuxième tour des élections. Je vous en félicite. J'ai voté pour vous, rompant ainsi avec d'anciennes habitudes. Je vous ai cru lorsque vous avez affirmé que vous défendriez la famille, même si vous n'avez pas à mon goût été suffisamment loin dans la défense de la vie et dans la volonté de rompre avec la politique mortifère et égoïste qui s'est... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 09:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 avril 2017

Pâques en ville (suite)

Assister à la veillée pascale. Être pris par l'émotion de cette belle cérémonie : Le feu sur le parvis, le passage des lumières aux ténèbres, les baptêmes, l'émotion de la résurrection ressentie de façon tellement tangible. Rentrer tard. Se coucher dans la nuit très avancée.  Ce matin, les enfants les plus jeunes et leurs familles se rendent à la messe à leur tour. En rentrant ils devraient normalement découvrir les œufs déposés dans le jardin. C'est peut-être le moment idéal pour découvrir la ville déserte le dimanche matin. En... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 19:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 avril 2017

Pâques en ville

La grande maison de ville se réveille peu à peu. En trois jours elle s'est remplie d'enfants, de rires, de bruits, de vie. Peu à peu la famille se regroupe. Nous sommes arrivés les premiers dans une maison déjà prête. Il ne restait plus qu'à préparer les meubles de jardin et à dresser les grandes tables qui recevraient les nombreux arrivants. Et peu à peu la maison se recompose, famille après famille. C'est un rassemblement particulier car à Pâques les journées sont ponctuées par le rythme des offices qui nous ramènent dans l'une ou... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 11:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 avril 2017

Un matin humide

Vendredi a été joyeux et ensoleillé. Nous avions pu, nombreux, nous livrer sans entrave au transport des cabanes avec un vieux et fidèle tracteur. Un barbecue partagé sur place pour clôturer la journée et les premières pousses qui apparaissent. Samedi au contraire fut pluvieux. Une journée sombre mais éclairée par ce rassemblement de jeunes fiancés qui préparaient leurs mariages. Le soir, un coin de feu de cheminée, la chaleur de l'amitié des amis de toujours, le bonheur de la parole sans entraves, du rire, de vieux alcools.... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 09:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mars 2017

Pendant ce temps là, au pays des rois mages...

...Un petit bébé souriant est l'hôte tant attendu de la cabane de ses frères et soeurs. Ca y est ! le moment est venu de prendre sa place dans la fratrie des jeux. Ah ! Bien sûr il n'est pas encore très opérationnel. Il ne marche pas encore, ne parle pas encore et dot se contenter d'un rôle de pure figuration. Mais il débute et son grand-frère et ses grandes soeurs sont prêts à lui pardonner ses petits écarts d'apprentissage.Son papa, ingénieur, est sorti un peu de son rôle pour construire cette cabane. D'ordinaire, il construit... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:58 - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 mars 2017

Le beffroi

  J'habite au coeur du village. Je m'y déplace presque toujours à pied et j'ai coutume en rentrant chez moi de pénétrer dans le coeur des remparts de passer sous le beffroi.J'aime ce beffroi, le charme de ses vieilles pierres et son odeur chargée de souvenirs.C'était dimanche soir. Le village était désert. J'entendis une sorte de gémissement profond. Je m'arrêtais."Mais qu'ai-je fait ? Que diable ai-je donc fait pour qu'ils me traitent ainsi ?"Je m'approchais. "Qui me parle ?" Et une voix au-dessus de moi mais semblant venir de... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 13:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]