19 décembre 2017

Il a suffi de presque rien...

...pour enlever les traces d'une matinée pénible : Un mail venu du bout du monde, une distribution de cadeaux, un article sur un ami vigneron, la frêle agitation qui précède Noël et la douce chaleur de la maison. Le mail venait du bout du bout du monde où notre fils est reparti pour une seconde mission avec son lot de belles images, de mers démontées, d'animaux apathiques ou étrangement clownesques. Et pourtant ce sera bien étrange ce Noël loin de toutes ses bases. Un mail drôle et tendre qui venait bien à point.Et puis il y a eu... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 décembre 2017

Matin de (petites) misères....

Il y a des matins comme ça : tout semble partir de travers.  Est-ce la rançon à payer pour goûter plus à fond la joie de Noël ? J'espère que oui.Je ne sais. Nul ne sait. Dieu le sait.Un téléphone qui sonne au petit matin, porteur de mauvaises nouvelles qui ne méritent même pas qu'on en parle, une pluie qui ne veut pas cesser lorsque j'aurais tant besoin d'un ciel clair, une canalisation bouchée au moment où on s'y attend le moins, des non-dits, des non-faits, des vieux relents d'histoires qui laissent un goût amer, des mots... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 12:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 décembre 2017

Balade sur le toit de l'hiver...

Qui donc veut venir avec moi ?  Pourquoi ? Pour s'embarquer en cet fin d'après midi de dimanche provençal, dans un étrange vaisseau ouvert à tous ceux qui savent rêver.On s'élèvera vers l'azur. On parcourra la grande plaine griffée par les Sorgues qui entourent la maison.On montera même jusqu'au sommet du Ventoux couvert d'une belle neige. On survolera cent villages aux marchés de noël dans le froid et le vent.On verra s'agiter, grandeur nature, des milliers de santons rythmant depuis des siècles le cours de nos vies de leurs... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 18:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 décembre 2017

Le monde du silence

Nous étions très nombreux dans cette grande église en béton à l'architecture que je n'aime pas trop.  Nous étions là à venir écouter un homme nous parler du ...silence.En effet le silence régnait. On entendait juste le bruit d'une soufflerie de chauffage et à l'extérieur les bruits étouffés de la ville dans le soir.Je connais un peu cet homme. J'ai lu ses livres. Je connais sa vie et j'ai même eu la chance avec lui d'une longue conversation.Je fermais les yeux pour écouter ses mots sans les mille occasions de distractions qui... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 décembre 2017

Une riche fin de semaine...

À l'heure où ,sous le vent bruyant,  une pluie fine et régulière abreuve les terres et nourrit nos rivières qui en avaient tant besoin, je veux te raconter un long week-end.Vendredi 8 décembre, était jour de fête au Ciel pour une âme toute pure qui fut notre Mère donnée.Samedi , 9 décembre, notre pays "laïc" y a placé une fête en forme de défi : la fête de la séparation de l'église et de l'état...Comme si on fêtait les divorces.Et pourtant, samedi, dans ce pays schizophrène, tout ce petit monde qui se veut si "laïc", qui frémit,... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 décembre 2017

Et si on faisait la crèche...

On est toujours un peu en retard et cette année nous n'avons pas encore acheté les quelques santons qu'on ajoute chaque année à la notre. Nous avons dans notre village un très joli marché de santons ...mais cette année nous n'étions pas là Au bon moment. Nous irons peut-être alors à Marseille, une de nos villes chéries pour une petite escapade santonnière.Je suis allé chercher à l'atelier la planche de bois qui recouvre le petit bureau. Elle servira de support. J'irai dans le petit bois de la colline, au pied du vieux monastère en... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 décembre 2017

Je vous salue, Marie...

Je recevais dès hier de belles images de Lyon de cette belle fête des lumières qui fut, et qui reste pour moi ...avant tout la votre. C'est très joli toutes ces illuminations. J'ai déjà eu plusieurs fois le bonheur d'y participer et je suis resté sous le charme. Mais ce que je préfère ce sont ces lumignons modestes qui soulignent fenêtres et façades et c'est cette humble procession d'un peuple qui monte en prière vers cette belle basilique de Fourvière qui domine la ville.En face de la belle et grande église, un petit couvent... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:25 - Commentaires [6] - Permalien [#]
07 décembre 2017

La France en deuil,

La succession de ces deux morts arrivées en deux nuits a donné un rythme nouveau à la presse. Pendant quelques jours on ne parlera plus que d'eux. Je suis toujours impressionné par le flot de paroles qui suit ce genre de disparition.Mais je ne voudrais pas être snob et faire semblant de ne pas m'intéresser à ces morts simplement parce qu'on leur donne tant d'importance.J'avais de la sympathie pour les deux. Jean d'Ormesson m'avait fortement ému à la lecture de quelques ouvrages où je découvrais derrière un joli nom et une belle... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 décembre 2017

Lettre d'un petit lapin à ses parents...

Cher maman lapine, cher papa lapin, Vous m'aviez bien prévenu qu'un jour nous serions séparés et qu'il me faudrait vivre ailleurs qu'avec vous. J'avoue que quand je vous ai quitté j'ai été vraiment triste mais je ne l'ai pas trop montré...parce que je suis un grand.J'ai donc vu arriver hier ce grand monsieur barbu. Il ne parlait pas Néerlandais mais anglais avec un accent étrange. J'apprendrai plus tard qui il était français. Lorsqu'il me prit dans les mains, il était doux et je compris que c'était un vrai gentil et je fus rassuré.... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 décembre 2017

Il faut nous pardonner...Noël

Désolé pour toi, petit homme et pour toi, petite demoiselle.  Désolé qu'on ait réduit Noël à une fête parmi les autres. Désolé qu'on ne t'enseigne plus, la longue histoire du monde résumée en 7 jours, qu'on ne te parle plus de l'histoire de ce paradis donné et puis perdu. Qu'on ne te dise rien de ces hommes qui passèrent leurs vies à sauver les autres et à montrer de leur doigt à leurs frères le Ciel qu'il fallait regarder. On les appelait les prophètes.Désolé qu'on ne t'ait pas raconté ce peuple choisi et pourtant bien rebelle... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]