05 décembre 2012

Calendrier de l'Avent : Sainte Barbe (1)

C'était le jour de la Sainte Barbe. Un jour qui lui parlait. Enfant, cette dame l'inquiétait. Il l'imaginait vilaine, barbue, mafflue, une de ces sorcières qui le faisait trembler, à la seule évocation de son nom. Son père, qui avait été artilleur, et qui vouait à cette sainte patronne une grande amitié, lui raconta que c'était une très belle et très gentille dame et lui raconta son histoire. Il lui dit aussi qu'il fallait toujours chercher bien au-delà des mots, et des apparences, le bon, le doux, le sage caché au fond des êtres.... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 06:33 - Commentaires [4] - Permalien [#]

02 décembre 2012

Mistral

Tu nous as fait patienter, mon ami le Mistral. Nous avions ce ciel bas, ces trombes d'eaux qui révèlent que nos beaux toits ne sont pas bien étanches, ou plutôt qu'ils le sont...quand il ne pleut pas, ou quand la pluie est douce et bien droite. Mais survienne une de ces pluies violentes venues des Cévennes, ou pire encore une de ces pluies du sud qui a du traverser la mer pour parvenir jusqu'à nous , et l'eau trouve son chemin . On se dit que le toit est vieux, qu'autrefois au printemps on bougeait quelques tuiles et l'eau... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 18:22 - Commentaires [7] - Permalien [#]
25 novembre 2012

Un dimanche soir d'automne

C'est un dimanche soir d'automne. Il pleut. La nuit est déjà là. Ce matin on a ramassé les dernières feuilles des arbres du jardin. Ils ont pris leur allure d'hiver, des grands squelettes nus. Le brouillard ce matin ne voulait pas monter les contreforts du Ventoux. Il s'obstinait à rester au sol. Lorsque sonna midi, il était encore là. Vite allumé, un des premiers feux dans la maison un peu humide. Un déjeuner rapide.Puis laisser venir doucement le sommeil. On se réveille. on prend un livre : des nouvelles de Maupassant. Un régal. Des... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 18:21 - Commentaires [8] - Permalien [#]
22 novembre 2012

Les temps du jour

C'est fait. Le sommeil est terminé. Tu ignores pourquoi. Tu ne sais pas ce qui t'a réveillé. D'ailleurs il est rare que tu le saches à l'exception de ces matins où tu te réveilles en nage, affolé sortant d'un cauchemar...mais Dieu merci ! que ces matins sont rares. Tu n'essaies d'ailleurs pas de savoir pourquoi. Tu éclaires un instant fugace, le temps de regarder l'heure sur le réveil. Tu te dis une fois de plus qu'il faudra que tu achètes un réveil qui ne t'oblige pas à risquer de la réveiller. Tu regardes à ta droite. Elle dort,... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 06:52 - Commentaires [6] - Permalien [#]
11 novembre 2012

Providence

Très chère Madame la Providence, Il y a bien longtemps que j'ai envie de vous écrire ce mot et ce matin vous avez bien du le sentir. Cette pluie bien lourde qui arrose ma Provence  et ma maison et qui me fait sortir du lit. Une inquiétude, le bruit de l'eau. Une fuite ? Dans ces toits bien anciens les longues pluies d'automne trouvent bien des chemins et on a beau chercher, petits hommes que nous sommes, jamais nous ne  les découvrons. L'escalier qu'on descend, la lampe redécouverte et réparée hier qu'on essaie à nouveau et... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:23 - Commentaires [13] - Permalien [#]
09 novembre 2012

Regain

Mon cher Hercule Savinien, C'est encore à toi que je m'adresse, car tu sais, mon cousin, bien comprendre et sentir mes états d'âme. J'ai envie de ne pas te parler des semaines que je viens de vivre, non pas qu'elles fussent tristes, mais simplement parce que le jeu du travail m'a tellement absorbé que je n'avais plus de temps pour rien. Tu me diras que, si j'aime mon travail, ce n'est pas un problème et tu auras certainement raison. On aimerait juste parfois que tout ne soit que satisfaction, que rien ne semble imparfait, que chacun... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:52 - Commentaires [5] - Permalien [#]

18 octobre 2012

Douche écossaise

Une certaine douceur régnait dans sa vie depuis ce soir de fête. Ce temps d'automne incertain n'arrivait même pas à le décourager. Un vrai sentiment de plénitude, de réussite. L'envie d'écrire revenait de plus en plus fort. L'envie d'aller plus loin, de dépasser la page d'un jour, de replonger dans les souvenirs, dans les photos, dans l'histoire familiale, de trouver un sens à tout cela, de dénicher le personnage qui ferait la liaison et de raconter et raconter encore. Puis le paysage s'assombrit. Un papier blanc, triste, agressif.... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 21:34 - Commentaires [22] - Permalien [#]
06 octobre 2012

Trop fier...

Mon vieux blog, Tu es devenu un vrai fidèle compagnon et je veux partager avec toi mes peines et mes joies. Je sais qu'ainsi ils sont donnés en partage à une communauté d'amis, rarement connus, parfois devinés, souvent inconnus et silencieux mais bien présents. Alors je veux te raconter une fin de semaine riche en émotions. Marseille, une ville que j'aime, une ville où j'ai passé quelques très bonnes années, une ville où je me suis fait des amis, où certains de mes enfants sont nés, où d'autres sont venus faire leurs études, ou... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 12:53 - Commentaires [24] - Permalien [#]
04 octobre 2012

Day off

C'était juste le mot qu'il avait trouvé comme titre : un mot en anglais. Pour une fois sa langue qu'il aimait tant lui faisait défaut. Il ne pouvait pas dire "jour de congé" tant l'idée était associée à un plaisir partagé, à une sorte de fête intime. Il ne pouvait pas non plus dire "jour de repos" car il savait que, chez lui, il n'arriverait pas vraiment à se reposer. C'était une sorte de jour entre deux, nécessaire pour pallier à l'inefficacité du moment. Il avait du mal à trouver le bon ryhtme de travail et quand on travaille pour... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:17 - Commentaires [3] - Permalien [#]
28 septembre 2012

Un gentil petit cochon

Mon cher Antoine,   Il y a déjà longtemps que je ne t'ai pas écrit. Mais ces derniers jours j'ai bien pensé à toi. Tu te souviens du mouton que tu as avais dessiné pour le Petit Prince. Et bien, si mon histoire est un peu différente elle a quelques ressemblances et c'est pour cela que je me fais plaisir à te la raconter. "Papa, la semaine prochaine, c'est l'anniversaire de notre grande fille. trois ans déjà. On fera une petite fête et on rassemblera plein d'amis. Il y en aura de plusieurs pays, de plusieurs langues et on... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 20:25 - Commentaires [10] - Permalien [#]