28 avril 2013

Le petit homme en rose : l'espoir (2)

....Et ,tout le temps de l'attente du train, le dialogue avait ainsi duré. des questions, des réponses, parfois des temps de silence. L'homme aurait aimé en quelques heures faire passer le meilleur de tout ce qu'il retenait d'une vie déjà longue. Et puis le train était arrivé. On s'était séparé. Chacun était retourné à ses occupations. Il y eut un temps de silence. Dès le mardi suivant la loi était passée au sénat. Une forte majorité : quelques meneurs et l'effroyable troupeau de ceux qui suivent par confort ou par intérêt.On aurait... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 18:45 - Commentaires [5] - Permalien [#]

20 avril 2013

Le petit homme en rose : l'espoir (1)

Il était tard. Il attendait sur un banc devant la gare. Il avait raté le dernier train. Il revenait de Paris, d'un entretien pour une éventuelle place. Un ami d'ami qui l'avait gentiment reçu, qui avait pris du temps, qui l'avait écouté. Il savait qu'il ferait son possible. Il savait aussi la probabilité très faible à son âge de retrouver un "vrai" emploi. Il le savait, mais ce n'est pas ça qui allait le rendre triste. Après l'entretien il était parti flâner dans Paris. Il avait pris le temps. Il avait retrouvé des marques, des... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 09:43 - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 avril 2013

Le petit homme en rose : La haine

Le petit homme en bleu marine était terrorisé. Il ne faisait plus rire personne. Plus personne n'avait envie de se moquer de son incapacité, de ses milles maladresses. Il y avait de plus en plus de voix qui montaient dans la rue contre lui. Les opposants commençaient à se faire entendre de plus en plus fort. Ils ne désarmaient pas. Le ton montait. Les instigateurs de la loi l'avaient rappelé à plusieurs reprises. Ils avaient tenté de monter une manifestation à leur tour mais elle avait montré ses limites :quelques centaines à peine,... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 00:41 - Commentaires [5] - Permalien [#]
08 avril 2013

Mauvaise conscience

L'homme s'est assis devant son clavier. Il a mauvaise conscience. Non pas une de ces vraies mauvaises consciences qui vous minent et vous tiraillent quand vous devriez travailler et que vous restez désespérément paresseux. Une petite mauvaise conscience de ces temps de vacances. On s'était dit : " j'irai courir. Je perfectionnerai mon anglais. Je bricolerai chez ma fille." Et puis, à peine arrivé, ces volontés deviennent velléités avant de disparaître totalement. C'est le temps béni des vacances. On regarde grandir deux petites... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 21:41 - Commentaires [6] - Permalien [#]
02 avril 2013

Dors, petit homme !

Il me faut me pardonner, lecteur, si tu attendais aujourd'hui la suite de l'histoire des petits hommes en rose, en gris, en bleu marine. Il faut me pardonner mais tu comprendras vite quand tu sauras qu'au moment de l'écrire j'ai rapidement jeté un œil par-dessus la table et ce que j'ai vu est trop beau pour ne pas te le raconter.  Il fait très beau aujourd'hui, une journée très agréable. Une matinée passée à explorer les friches artistiques du nord de la ville, à errer ensuite dans le quartier haïtien aux couleurs éclatantes.... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 23:20 - Commentaires [7] - Permalien [#]
30 mars 2013

Pâques

...De l'autre côté de l'océan. Pâques auprès d'un petit chevalier et de deux petites princesses. Pâques, trois jours dans l'attente d'une résurrection. Pâques dans le silence des églises. Pâques dans des langues qu'on comprend mal. Pâques ,juste dans le recueillement et le silence. Pâques parmi les messages reçus ou attendus d'un peu partout dans la monde. Pâques dans l'esprit de la trêve.  Pâques dans le repos des corps et des cœurs. Pâques devant le paysage de ces grands arbres sans fin et de ces paysages de rêve. Pâques dans... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 23:42 - Commentaires [7] - Permalien [#]

29 mars 2013

Le petit homme en costume gris

Il s'en passe des choses dans ce pays imaginaire et , bien sûr,  tout ce qui suit ne peut être que fiction. C'est une longue histoire que celle du petit homme en gris. Il y a eu d'abord cette enfance, ce mal-être et cette envie de réussir à tout prix. Et puis il y eut cette rencontre et un destin changé. Il eut aimé avoir du talent, le petit homme en gris, mais le talent ( on peut même dire le génie) lorsqu'il le rencontrât  ce fut chez un autre. Un de ceux qui ont tout : l'argent, le succès, et même les plus belles femmes... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 22:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mars 2013

Le petit homme en costume bleu marine (2)

Dimanche, 15 h : le petit homme en costume bleu marine s'est réfugié dans son bureau. Il fulmine. La manifestation n'arrête pas de grossir. On a été obligé d'ouvrir l'entrée sur de nouvelles avenues. Il se renseigne.  - " Pas d'incident ? Il aurait préféré avoir des casseurs.  Quelques femmes hystériques, des "Femen", toutes dévouées à la cause adverse ont bien essayé de pénétrer au travers des lignes mais elles se sont fait refouler...et en plus avec ménagement par un service d'ordre plus enclin à les plaindre de se... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 22:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 mars 2013

Le petit homme en costume bleu marine (1)

Il est plutôt tendu ce matin, le petit homme en costume bleu marine. La veille, il avait interrogé. Il avait écouté. Il avait entendu ce qu'il avait envie d'entendre : " mais non ! Monsieur le président. Vous verrez. Ils ne seront pas nombreux. Il faut dire qu'on a mis le paquet. On a menti sur les chiffres de la première fois avec une telle vigueur qu'ils ont bien compris le mépris qu'on avait pour eux. Les journaux se sont tus. L'un d'eux de temps en temps laissait paraître quelque billet pour dire qu'ils n'étaient rien, qu'ils ne... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 00:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 mars 2013

Le jour de la Saint-Joseph.

La reprise de lundi avait été difficile. Toujours cette boule au ventre, cette attente, cette incertitude. Il y avait bien eu ce passage chez le dentiste. Il aurait aimé que l'on puisse anesthésier son esprit comme sa mâchoire. Il aurait aimé souffrir, avoir de quoi râler, être en colère. Mais pas de chance, son dentiste est un ami et aussi un très bon dentiste et après le réveil, il n'eut que quelques heures les traces de son passage et tout rentra dans l'ordre. Il ne pourrait pas dire que ce fut à cause de ses dents qu'il dormit si... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:40 - Commentaires [16] - Permalien [#]