15 juin 2011

Le Ravi

M. Jacques chaque année faisait une belle crêche. C'est à dire qu'il arrangeait avec soin dans un décor choisi une foule de petits personnages qui tenaient chacun leur place. M. Jacques construisait sa crêche ...et il avait l'impression de construire le monde tel qu'il le rêvait. Chacun des personnages était porté par une vraie bienveillance et on ne retenait de lui que ses qualités. La médisance de la poissonière, l'avarice du riche, l'injustice des grands, les rapines du boumians...tout cela disparaissait derrière l'esprit d'enfance... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 20:49 - Commentaires [16] - Permalien [#]

12 juin 2011

Pentecôte et insomnie

La petite maison dort, doucement au milieu du village lui aussi endormi. Seuls les deux clochers le républicain du beffroi et le religieux de l'église voisine, se disputent l'honneur de le rompre de temps en temps pour sonner les heures. La journée d'hier a été fatigante mais bien douce. Un petit jardin à embellir et à entretenir. Plein de petits travaux de plaisir en attente. Un ami accueilli occupe la chambre d'"ami" et lui donne pleinement son sens. Des livres, un piano, un bon fauteuil et un doux lit. Une soirée de printemps,... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 03:02 - Commentaires [15] - Permalien [#]
07 juin 2011

Images de profs (3)

L'homme entre dans la pièce. C'est son premier cours de l'année. Comme chaque année il va voir passer toute une tranche d'âge. L' âge où on se construit, souvent seul, parfois aidé mais sans en avoir la vraie conscience. Une vie qui devient vraiment la "sienne". Un homme ordinaire parmi des gens ordinaires. On le croiserait dans la rue sans le remarquer, si ce n'est peut-être un profond sourire permanent et une incroyable étourderie du quotidien. Ordinaire mais pas tant que ça ! Et si on y regarde de près on trouve toujours le détail... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 20:17 - Commentaires [5] - Permalien [#]
05 juin 2011

Images de prof (2)

Thèse, antithèse, synthèse : On est maintenant dans l'antithèse et ce portrait dans ce tryptique sera celui de l'antithèse. C'est le prof qu'on aurait aimé ne pas connaître et ne pas avoir croisé. L'élève arrive seulement au début du deuxième trimestre. Plein de soucis familiaux, de santé, de travail, de déménagement...la galère. L'élève arrive dans son nouveau lycée : une petite ville de province où les habitants sont si stables que chaque nouvel élève est un évènement dans une classe. Il est déjà trop en retard, un peu trop vieux,... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 09:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
02 juin 2011

Images de prof (1)

L'homme avance difficilement dans le couloir menant à la salle de classe. Un couloir vétuste dans un lycée vétuste de province. Un ancien couvent reconverti. De beaux murs, de belles pièces mais si mal adaptées aux besoins de l'enseignement. Les élèves attendent devant la porte. L'homme se déplace avec difficulté parce qu'il boîte très fortement. Sa jambe décrit à chaque pas une sorte d'arc de cercle qui lui coûte énormémént d'énergie. Il porte une blouse grise, survivance d'un autre temps, d'une autre époque. Et pourtant aucun élève... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 05:15 - Commentaires [10] - Permalien [#]
29 mai 2011

Dans son royaume d'ombres etde lumière,

...elle me regarde aujourd'hui. Comme elle regarde les autres petits garçons et les autres petites filles qu"elle a porté, qu'elle a aimé. Et il faut dire qu'il y en eut beaucoup qui virent le jour d'Elle. Elle qui toute jeunette épousa un beau militaire tout frais sorti d'une trop longue guerre. Tous beaux dans cette église prestigieuse des Invalides, sous un toit de drapeaux, il se promettront 14 enfants. Elle était fille unique, il avait connu une plus grande soeur mais trop peu de temps, juste le temps que la mort l'emporte alors... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 04:45 - Commentaires [11] - Permalien [#]

26 mai 2011

Une bien jolie vieille dame

Sa photo trône sur la cheminée du salon. Dans un vieux cadre, sur un fauteuil, une vieille dame vêtue de noir, coiffée d'un de ces petits bonnets de dentelle blanche qu'on porte dans son pays. Toute seule, veuve très jeune , fille d'une autre très jeune veuve. Son mari était tout pour elle. Elle ne le connut que quelques jours avant son mariage. Elle avait un peu de bien, il avait beaucoup de courage. Un notaire et un curé s'entendirent et ils furent heureux et unis le reste de leurs jours. Il était tellement dévoué à sa belle-mère... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 19:54 - Commentaires [6] - Permalien [#]
25 mai 2011

Le veilleur

Un petit bruit ou trop de silence et il est réveillé. Il se lève. Il regarde à côté de lui et voit sur un visage la douceur du sommeil, la confiance de l'abadon. Il descend en douceur les marches de l'escalier qui mène à sa chambre, la plus haute de la maison, non pas celle qui domine mais celle qui surveille. Il entrouvre une première porte. Un souffle régulier et paisible. Une seconde porte. Quelques soupirs :un rêve terminé ? Il fait le tour de la maison. S'arrête dans le salon paisible où l'hiver la cheminée éteinte garde la... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:09 - Commentaires [8] - Permalien [#]
23 mai 2011

Il y a un homme dans le jardin.

On se souvient du jardin. On reviendra sur la découverte, les découvertes, le nettoyage. Mais on va être obligé de faire une pause pour accueillir le premier invité du jardin. C'est le père de Madame. Il est seul depuis quelques années. La mort de son épouse est le début pour lui d'une longue maladie. Il faut qu'il se repose. Il rejoint sa fille. Il a beaucoup maigri. Avec les années il était devenu plutôt fort. La maladie et la peine lui ont rendu l'allure du jeune homme mince qu'il fut. Il avait une belle moustache, il a maintenant... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 21:55 - Commentaires [6] - Permalien [#]
22 mai 2011

Samedi ordinaire

La place de l'Eglise est inondée de soleil. Sur le vieux pont deux pécheurs de 10 ans. "Alors ?" demande l'homme. "Le grand père vient de faire une truite. J'ai fait une truite hier. J'ai fait une truite avant-hier". Le tout est dit avec fierté, face à face, entre hommes. Avec un bel accent de Provence, tout en nuances, tout en douceur, pas l'accent des publicités de pizza ou d'huiles d'olive, pas un accent pour "parisiens". La place du marché est remplie d'étalages. Ce marché se mourrait. Il est encore un peu faible en hiver. Mais... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:01 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :