19 février 2017

Arrêt sur image...

C'est un spectacle renouvelé chaque jour. Calé confortablement dans le coin gauche du canapé, les yeux tournés vers la porte-fenêtre à petits carreaux, j'aperçois le soleil qui éclaire peu à peu la façade et le flanc de la maison voisine. C'est une très haute maison ancienne de trois étages car j'habite au coeur de mon village, dans l'enceinte même des remparts où autrefois vivaient un grand nombre d'habitants et d'animaux. Le ciel est d'abord noir, puis gris. Il s'éclaircit ensuite rapidement et le premier rayon éclaire le faîte du... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 février 2017

Escapade lyonnaise

Un réveil anticipé Saint Valentin Un réveil amoureuxUn petit chevalier dont c'est aussi la fêteUne voiture qu'on chargeUn départ au petit matinTiens c'est déjà la villeUn gros crapaud tapi au bord du Rhône nous regarde arriverConfluencesLa vieille ville interdite aux autosLes escaliers de pierre du vieil hôtel particulierUne belle femme nous attendC'est notre filleUn déjeuner, une siesteOn marche dans la villeSoif de magasins, de monde, de bruitUn autre très bel escalier de pierreUn autre bel appartement, très vaste cette foisUn... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 février 2017

Dîner en ville

Les jours qui rallongent donnent à l'hiver une autre connotation. Le froid de temps en temps pointe un peu le bout de son nez, le vent aussi fait quelques démonstrations de violence mais on n'y croit plus vraiment. On se sent appelé au jardin, aux travaux extérieurs.  Un samedi paisible. Une porte de remise qu'on répare : Quelques mètres d'espace supplémentaire gagnés. Les gestes du travail manuel reviennent. On reprend les outils. Un autre bon signe.Le soir s'annonce. On arrête. Un petit feu de cheminée pour quelques heures et... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 10:08 - Commentaires [4] - Permalien [#]
10 février 2017

Et les mistrals gagnants

Il en est des enfants comme des livres. On les aime comme ils sont. Certains sont écornés, des pages manquent à d'autres et ceux qui sont les plus abîmés sont parfois ceux qu'on aime le plus. "Et les mistrals gagnants" raconte cinq histoires de ces enfants là, de leurs familles, de leurs soignants. Cinq enfants écornés, écorchés, fatigués par des traitements douloureux. Cinq enfants qui étudient, qui jouent, qui se soignent et qui racontent et parfois même, la caméra oubliée, qui se racontent. Ils parlent d'eux, de leurs jeux, de... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 février 2017

Cher petit chevalier....

Hier, ta maman et ton papa nous avaient avertis que tu rejoindrais ta dernière demeure sur terre à 15 h30 exactement. Ils nous avaient demandé de nous associer à leur prière. Pour matérialiser cette communion de prière, une bougie brûlait. Cette bougie je leur ai envoyé en photo mais je veux prendre un peu de temps pour te détailler tout ce monde qui y figure. Un petit coin de cheminée, jaunie par les feux de bois d'un hiver un peu rude. Tout en haut un petit angelot est comme suspendu dans les airs. Il est peut être aujourd'hui un... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 18:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2017

États d'esprits ou états d'âme.

C'est calme le petit matin. C'est silencieux. C'est paisible. Le monde qui s'éveille. De temps en temps un bruit. Seul à seul, corps et âme. Un corps qui renâcle parfois et qui râle silencieusement contre ce réveil, venu trop tôt, quelque vieille douleur qui s'est réveillée, juste assez pour vous faire souffrir un peu et vous tirer du lit. Une âme qui se demande pourquoi on l'a réveillé si tôt quand elle est si peu capable de bien utiliser ce temps et ce silence donné. Il est des hommes dont l'esprit ne sait pas trouver le repos et... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 06:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 février 2017

Dimanche : deux petites têtes blondes.

Les bruits de la semaine se sont estompés. Peut-être simplement que je n'ai pas eu envie de les entendre. Samedi fut mitigé : le matin, une pluie incessante et un ciel qui écrasait de gris notre belle Provence. Dès midi le soleil revint et tout s'anima de nouveau. Chaque objet semblait souligné d'un reflet de vernis encore humide. J'avoue qu'au lieu de passer un après-midi dehors à profiter de tout cela, j'ai regardé du rugby à la télévision. Je le confesse : j'aime ce sport. J'ai plaisir à voir ce défi aux engagements forts et aux... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2017

Et si on laissait le peuple décider. Lettre à monsieur Fillon.....

Monsieur le premier ministre, Je vous écris ce petit mot pour vous dire que le courage avec lequel vous réagissez depuis le début de cette sinistre campagne de dénigrement ....m'impressionne.Je n'ai pas à juger les faits. Je n'en connais pas le détail. D'ailleurs je ne suis pas juge et personne ne me le demande. J'aurai bien sûr préféré qu'on ne puisse rien vous reprocher et que votre campagne puisse se dérouler comme prévue. Votre démarche vous honorait : vous aviez pris le temps d'aller au devant des français pour les entendre et... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 06:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 février 2017

Lettre à Gaspard...au Ciel

Mon cher petit Gaspard, Il y a peu de temps je t'écrivais pour te dire combien tu étais devenu important pour beaucoup d'entre nous. Et, hier matin,  j'ai appris qu'entre Ciel et Terre tu avais fait un choix définitif... Celui du Ciel. Alors comme beaucoup de monde, je pense à toi , qui a terminé ce pèlerinage sur terre, très difficile, si court et si riche. Je pense à tes parents et à tes frères et sœurs qui devront vivre maintenant sans toi. Avec une grande générosité ils ont bien voulu partager avec nous leurs souffrances et... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 11:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 février 2017

Petites réflexions politiques....

On assiste en ce moment à une terrible guerre de chefs. Le pouvoir est diffus. Certains pensent que ce sont les politiques, d'autres les lobbys, certains les juges, d'autres encore les journalistes..qui gouvernent. Chacun des quatre partis, à sa manière, tente d'imposer son,ou ses, candidats. Un jeu de "Je te tiens, tu me tiens....par la barbichette" ou le premier qui glissera et peut-être les suivants seront éliminés au profit d'un seul vainqueur.Perdus dans leurs savants calculs chacun a oublié l'électeur et n'a pas un seul instant... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 09:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]