14 février 2018

Grandes familles : mariage en Sologne (3)

Chère Maman, cher Papa, Je reprends le cours de mon petit récit pour vous parler du mariage lui-même. Une jolie petite mariée que la benjamine de cette grande et belle famille !Une robe toute sage, un petit haut bordé de fourrure recouvre ses épaules. Ce petit haut enlevé lors de la soirée permettra de découvrir la jolie jeune femme qu'est devenue celle dont on se souvient comme petite enfant. Un voile de tulle recouvre son visage qu'on lèvera symboliquement après les consentements.L'église est remplie de monde. De tous âges mais... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 février 2018

Grandes familles : Mariage en Sologne (1)

Chère Maman, cher Papa, J'aurais aimé que vous soyez là. Une grande partie de la famille était rassemblée pour le mariage de la petite dernière de votre fils aîné. J'espère que vous me pardonnerez mais il me faudra plusieurs jours pour raconter ce petit épisode de la saga familiale.On était bien heureux de monter ainsi dans ce "Grand Nord" qu'est la Sologne pour les provençaux que nous sommes devenus. Nous nous faisions une joie de ce long week-end : la joie des retrouvailles, la certitude d'un bon moment, le bonheur de cette belle... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 09:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2018

Lettre à un petit homme qui fut si courageux...

Mon cher petit Gaspard, C'est le jour de ton anniversaire de ton entrée au Ciel que nous est parvenu ce beau livre d'amour que tes parents ont écrit à quatre mains.Sur la couverture un petit homme laisse s'envoler vers le Ciel un joli ballon d'or comme nimbé d'une belle auréole.C'était l'heure du déjeuner. J'ai ouvert le livre et je l'ai lu d'un trait. J'ai revécu ces moments que tes parents nous donnaient à partager, leurs peurs, leurs joies, leurs inquiétudes, leurs chagrins.Alors j'ai repensé à toi, à ces souffrances que tu vivais... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 19:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]
31 janvier 2018

Bon anniversaire Maman !

31 janvier...Et oui ma chère Maman c'est ton anniversaire. Je pense que jusqu'à mon dernier "31 janvier" sur cette terre, j'y penserai encore et que j'aurai ces images de toi qui défilent devant moi. Je pense que tu sais tout là-haut de ce qui concerne la famille. Tu as donc vu la peine de ceux qui accompagnèrent ton gendre dans sa dernière demeure. J'espère que tu comprends mieux que nous pourquoi certains partent plus tôt que d'autres laissant derrière eux des situations difficiles et des enfants trop jeunes. Je crois que ma petite... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 janvier 2018

Envol vers le ciel,

C'est une petite chapelle de religieuses. On ne les verra pas. Protégées derrière les jolies grilles de leur clôture. On entendra juste leur chant léger. C'est une curieuse fête que celle d'aujourd'hui. On est là, rassemblés pour accompagner vers le Ciel un petit bébé mort....à peine né. On chantera la messe des anges qui n'a jamais été aussi adaptée. L'image du petit livre de prière porte en couverture une photo de ce petit homme qui n'aura fait qu'effleurer notre monde de sa présence presque furtive. Oh ! Ils ont beau être sûrs... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 14:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 janvier 2018

Un triste samedi

On le savait. On attendait l'annonce. On craignait presque qu'un miracle "incomplet" prolonge cette longue période indécise où on ne sait plus très bien si c'est la mort ou si c'est la vie qui occupe un corps. La mort d'un beau-frère, beaucoup trop jeune et beaucoup trop chargé d'enfants encore très jeunes.Ce n'était pas un beau-frère très "proche" : la vie, l'éloignement, les charges des familles et le poids des histoires nous avaient écartés.Mais quand la mort est là qui frappe par surprise on a beau avoir la foi, on se sent... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:04 - Commentaires [3] - Permalien [#]

10 janvier 2018

Jalousie de mots

Lorsque j'arrivai ce matin à ma table de travail je m'aperçu très vite de quelque chose de bizarre, un sentiment d'hostilité qui flottait dans l'air. J'allumai ma lampe et je les vis. Ils étaient là, nombreux, en rangs serrés, les "poings faits", prêts à en découdre. Eux ....c'étaient les mots."Grognon" était en tête avec ses gros ventres et son air revêche. "Triste" promenait sa frêle silhouette et une face de carême finissant. Derrière eux ils étaient nombreux à maugréer et à s'agiter. Ce fut "porte-parole" , ce mot qui... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 08:21 - Commentaires [4] - Permalien [#]
07 janvier 2018

Nouveaux amis...

J'ai 1917 nouveaux amis à ce jour, 1917 mots d'une langue que je découvre. Ils sont venus l'un après l'autre s'accrocher dans une sorte de registre où ils sont consignés en ordre de bataille. Je regarde leur nombre croître comme un vieil avare surveille son trésor. Mais je préfère dire que je les regarde comme on découvre les qualités de la femme qu'on aime.Ils sont là, rugueux, souvent difficile à prononcer. Je vais souvent chercher jusqu'au plus profond de ma gorge le son nouveau et souvent il me manque. Je les traque dans de... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 20:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2018

2018

...a commencé pour moi dans un joyeux tintamarre et de nombreuses explosions de feux d'artifices et de pétards dans toute la ville. Il faut l'avoir vu pour croire que toute une ville en apparence sage et réservée peut devenir en quelques heures le site d'innombrables explosions.  Sur la plage deux énormes feux de joie brûlaient pour la plus grande joie des habitants bravant le mauvais temps pour participer à ces fêtes.Après un joyeux réveillon familial je gardais les deux plus jeunes d'entre nous : deux petits hommes. Le plus... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 10:59 - Commentaires [3] - Permalien [#]
27 décembre 2017

Perspectives....

Les appareillages de briques tissent l'horizon et semblent vouloir démontrer je ne sais quelles étranges lois de perspectives. Un homme est là qui marche, déjà bien avancé en âge. Il a le coeur léger car au bout de sa main une autre bien plus petite est là, en confiance, assurée aussi à sa droite par une main un peu plus grande.Cet homme c'est moi et ces petites mains sont celles de mes deux petits-fils.Je me dis qu'il n'est pas si loin le temps où les mains qui se tenaient à la mienne étaient celles de mes fils. L'un est... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 22:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]