14 mai 2011

Défilé de mode

Frédéric Dupont venait de recevoir son invitation et son habilitation. Comme chaque année à la même période il allait couvrir les défilés des grands couturiers. Depuis le temps, l'ennui le guettait. Au début il était impressionné de croiser tout ce que le monde avait de plus cher et de plus beau. Ces élégantes tellement fortunées qu'il fallait le génie de ces créateurs pour les faire rêver. Ces hommes et ces femmes qui portaient les modèles semblaient venir d'un autre monde. Trop belles, trop grandes, trop fragiles les mannequins... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 10:57 - Commentaires [8] - Permalien [#]

13 mai 2011

Un chien

Un chien pas ordinaire. Il s'appelle Réglisse. On l'avait cité lors de l'acquisition du jardin : "un chien qui ne ressemble à rien". Ce n'était pas gentil, en tous cas malhabile. Une silhouette pas vraiment au top : on dira petite et plutôt trop enveloppée par une absence assez constante d'activité physique. On rêvait d'un jardin. A la promesse de ce jardin, un voisin nous persuada d'accepter un chiot de sa chienne. Une petite boule de poils noirs qui en aurait fait craquer plus d'un. Le père ? indéterminé...Il faut dire que Ficelle,... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 05:48 - Commentaires [7] - Permalien [#]
10 mai 2011

Roger (2)

Roger est un tout petit homme. Comme s'il s'excusait d'être là, comme s'il n'en voyait pas l'utilité. A l'école il était le voisin de Gaston. Deux bons élèves. Gaston a eu le certificat avec mention et les bourses du lycée. Roger a eu le certificat sans mention et n'a pas eu les bourses. Roger aimait l'école. Gaston est devenu maire. Roger est devenu Roger. Il avait 12 ans. C'était la guerre. On pouvait commencer plus tôt son apprentissage. A 13 ans il devint boulanger. 25 ans de boulangerie comme apprenti, puis comme ouvrier, puis... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 19:51 - Commentaires [8] - Permalien [#]
09 mai 2011

Concours (suite)

Il est reparti, hier soir, dans sa petite R5 passée et repassée entre cousins depuis qu'une tante un peu généreuse l'a donnée au premier d'entre eux. Une voiture vraiment pas chère qu'on s'échange entre étudiants  fauchés, couvertes des autos collants des parkings de ces lieux de souffrance universitaire. Chacun tremble en l'amenant au controle technique. Maintenant elle est presque plus âgée que la plupart de ceux qu'elle transporte. Il est parti pour la dernières semaine de ses derniers concours. Un peu reposé mais la tête... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 06:47 - Commentaires [5] - Permalien [#]
08 mai 2011

Roger

Et si je vous parlais de Roger. C'est le voisin du bout de la rue. Lorsque la famille de Jacques était arrivée Roger était déjà seul et Roger était déjà vieux. Cassé, marchant courbé. Boulanger, fils de boulanger, il avait du renoncer à la boulangerie à la mort de ses parents. Seul, il ne savait pas. Il était devenu ouvrier dans une usine proche. Un de ces ouvriers à l'ancienne, partant sur son vélo, toujours très proprement vétu de son bleu. La classe, celle des ouvriers d'autrefois fiers d'une condition que l'on louait encore avec... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:40 - Commentaires [5] - Permalien [#]
07 mai 2011

Le jardin d'à côté (3)

Rappelez-vous : on avait laissé notre petite famille sur l'annoce de cette mauvaise nouvelle de la préemption par la ville.... Inutile de vous dire que toute la famille était effondrée. L'anniversaire de la maman ressemblait un peu à la Bérézina : larmes, incompréhension, colère, envie de quitter pour toujours ce village. Puis rapidement, les rires et le besoin de consoler cette petite tribu transformèrent le temps qui restait en temps de fête "quand même". Jacques promit qu'il ferait tout ce qui était en son pouvoir pour sauver ce... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 07:06 - Commentaires [11] - Permalien [#]

06 mai 2011

Le jardin d'à côté (2)

Comment faire pour ainsi transformer une attente en bonne nouvelle ? Comment faire d'un nom vaguement entendu par un enfant la réalité d'un achat ? Comment retrouver l'auteur du coup de fil ? Une véritable enquête de police. Une histoire de famille trop compliquée entre le propriétaire et le vendeur pour que je vous la raconte sans livrer un de ces secrets de village que tout le monde connaît et que chacun feint d'ignorer : une des raisons de ces équilibres fragiles de proximité. Un premier appel et un long quiproquo téléphonique... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 06:58 - Commentaires [4] - Permalien [#]
05 mai 2011

Le jardin d'à côté

La maison était déjà belle, nichée en plein coeur d'un village de Provence. Adrienne leur avait vendu en leur disant qu'elle y avait été si heureuse, et qu'elle était heureuse que ce soit une famille qui s'y installa  à son tour. Adrienne était trop vieille. Son mari n'était plus avec lequel elle avait été trop heureuse peut-être. Ils s'y installèrent. Ils firent mille transformations, sans trop de sous, dans la tradition de cette petite maison de pauvres. Adrienne avait le coeur fendu lorsqu'elle voyait s'envoler ce qu'elle... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 01:40 - Commentaires [6] - Permalien [#]
02 mai 2011

Le concours

Dans moins de trois heures maintenant, il entrera dans la salle. Il préparera ses feuilles et ses stylos et ce sera parti pour 6 heures. 6 heures difficiles, les premières 6 heures d'une série d'épreuves qui vont s'enchaîner sans répit pendant 10 jours. Il sera concentré dans l'épreuve et fatigué le soir. Il a travaillé dur ces dernières années et une partie de son avenir est en train de se jouer. "N'aie pas peur" lui ont dit ses parents. "Même pas peur !" leur a-t-il répondu. Il est noué. Ils sont noués. Et pourtant il le sait que... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 05:41 - Commentaires [17] - Permalien [#]
19 avril 2011

Maladies, blogs et mails

Journée trop dure, sommeil trop léger, réveil difficile, tout semblait annoncer une ambiance de défaite. Un mail arrive, un ami qui remercie de penser à lui et de prier pour lui. Il est dans un petit mieux sur un cancer de m... Il s'en réjouit. Il remercie ses amis. Il espère encore du mieux. Alors Jacques s'en va d'un mail à l'autre, butiner les bonnes nouvelles, les pages d'enfance, les joies de la vie douce. Jacques repart tout gonflé de ces belles images, de ces mots charmants et de ces douces vies qui s'écoulent sans problème.... [Lire la suite]
Posté par nic153 à 05:58 - Commentaires [5] - Permalien [#]