31 octobre 2016

Teintes et demies teintes en Lyonnais et Beaujolais

  Ce vendredi avait donné une couleur morose à ce week end qui commençait. Le nécessaire examen de mes gouttières m'avait fait installer un échafaudage. J'avais réussi,non sans mal, à le monter. J'avais pu faire ainsi les travaux nécessaires et, le travail fini, j'avais entrepris de le démonter. Pressé par le soir qui tombait et l'envie d'en finir j'inversai deux étapes et l'échafaudage, encore à moitié monté, s'effondra ainsi que son contenu....c'est à dire moi.  Une seconde de chute. Un cri.  On se réveille groggy... [Lire la suite]
Posté par Author à 07:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 octobre 2016

Un week-end parisien de manifestation...et de petits bonheurs.

Samedi matin ordinaire : un village qui vit. Un marché qui garde des airs des marché de printemps. Chacun se réjouit du temps. Seuls les légumes sur les éventaires indiquent l'automne. On se réjouit où on s'inquiète selon qu'on soit badaud ou paysan. Il est vrai que les nappes sont basses et que l'eau manque. Il est trois heures quand tu me déposes à la gare. Il est maintenant un peu loin, le temps des gares. Pour le travail d'abord et puis pour les études des enfants. La gare n'est plus pour nous qu'un lieu de bonheurs. On... [Lire la suite]
Posté par Author à 08:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 octobre 2016

Road trip ....à la mode de Provence

Dieu que c'était tentant, ce plein de réservoir d'une voiture qui allait partir à la casse !  800 kilomètres offerts un début de week-end. Une envie de bouger. Un temps qu'on s'annonce maussade...demain. Mais pourtant il fait encore beau. Le marché bat son plein. En faire le tour le samedi matin est devenu un besoin plus qu'une habitude. La vieille amie élégante qu'on croise, poussant son déambulateur, avec qui on échange des nouvelles de sa famille qu'on aime. Le marchand de poulet et  d'oeuf. On parle du temps, de sa... [Lire la suite]
Posté par Author à 08:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 octobre 2016

Mon petit frère haïtien,

Je ne sais pas quel sort injuste s'acharne sur ton île. Je ne la connais pas. Je ne sais pas très bien où tu vis, ni comment. J'entends trop souvent ton nom associé à de bien tristes choses. Tremblement de terre, ouragan, inondation, choléra, misère, faim, dictature, exactions en tous genres. Les journaux me rapportent trop souvent tes malheurs et puis t'oublient comme ils oublient trop de choses. Dans mon pays de France, on se plaint de tout et pourtant comme mon pays est riche !  De ton pays de descendants d'esclaves, de... [Lire la suite]
Posté par Author à 06:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]